La cousine de Benoit XVI

Aller en bas

La cousine de Benoit XVI Empty La cousine de Benoit XVI

Message  Invité le Mar 15 Nov - 19:06

La cousine de Benoit XVI

La cousine de Benoit XVI Cugina-ratzi
Comme on peut voir sur le photo la sœur porte le badge de l’assemblée de district « Guidées par l’esprit de Dieu »

"Il Giornale", 17 juillet 2008,
De notre envoyé a Sydney

« Le pape, dans l’unique appel téléphonique qu’il m’a fait, peut de temps après son élection, m’a dit :
Pour toi je serais toujours Ratzinger Pepi… »
Steffie Brzakovic est une dame octogénaire très souriante comme on peut le constater sur la photo, d’origine allemande, ayant quitté son Allemagne d’origine plus d’une cinquantaine d’année pour l’Australie où vit encore.
Steffie est une cousine au second degré de Benoit XVI, son petit copain de jeux dans leur enfance. Depuis une trentaine d’années, elle a quitté la religion catholique, la foi de la quelle son illustre cousin a été un rigoureux gardien quand il était dans l’ex Saint Office, pour en devenir le leader mondiale.
Madame Brzakovic, depuis les années soixante dix, a embrassée le credo des Témoins de Jéhovah, en devenant une fidèle proclamatrice. Elle habite au 5 de Crisp Street, à Cooma, petite ville peu éloignée de Camberra, ville qui s’est développée dans la moitié du 1800 grâce aux gisements aurifères, comptant aujourd’hui environ 8000 habitants.
Il n’est pas facile la convaincre de nous parler de son illustre cousin, qui justement en ces jours se trouve proche de chez elle, et non pas comme à l’habitude de l’autre côté du globe.
L’unique déclaration faite fut en août 2005, peux après l’élection de son cousin Ratzinger au pontificat au quotidien local « Canberra Times mais semblerait qu’elle en eu du regret.
« Oui-
elle nous dit un peu hésitant st surprise d’avoir été par il Giornale-
je suis la cousine du Pape…
) Nous lui demandons si était prévue une rencontre avec Benoit XVI.
«
Jusqu’à présent non, personne m’a appelé, personne m’a invitée. J’aurais du aller moi-même à Sydney, pour le rencontrer, mais je ne peux pas me déplacer de Cooma, je ne suis pas capable de conduire étant trop vieille
".Madame Brzakovic nous expliquer ses liens de parenté avec le pontife : «
Ma mère Katherine était cousine de la mère de Joseph Maria Peintner. Ma famille habitait à Willhelm en Oberbayern, à une cinquantaine de kilomètres du pays où vivaient les Ratzinger. Nous-nous fréquantions…"
« Puis-je vous demander comme était Benoit XVI en tant qu’enfant ? »
« Il se trouvait toujours dans des endroits où il ne devait pas se trouver… je repense, ce fut un miracle que nous soyons encore vivants »
ajoute-t-elle en rapport a la vivacité du petit Joseph, quand un jour, à Aschau sur Inn, le village où les Ratzinger s’étaient transférés en 1932 après avoir quitté Tittmoning, il tomba dans l’étang où nageaient des grosses carpes. Episode que le pontife rappelle dans son autobiographie publiée en 1997 :
« Je me souviens qu’une fois, pendant mes jeux j’ai failli mourir noyé »
. Steffie a quitté l’Allemagne en 1956, quand l’abbé Joseph n’était alors qu’un jeune prêtre professeur de théologie, pour l’Australie. Pendant une cinquantaine d’année leurs rapports furent interrompus, lui savait d’avoir une cousine aux antipodes, elle d’avoir un cousin et ex compagnon de jeux devenu prêtre et par la suite archevêque et plus tard cardinal.
En 2005, quand tous les deux ont 78 ans, la vie de Ratzinger subit un brusque virage et l’ancien pourpré bavarois est élut successeur de Jean Paul II
Quelques jours ont passé, et le téléphone de la maison Brzakovic sonne a Cooma par un appel international venant de la Cité du Vatican. A l’autre bout du fil il y a lui, Benoit XVI.
« Au premier abord je croyais à une blague. Il me dit d’être lui « Ratzinger-Pepi » se servant du surnom avec le quel on l’appelait quand nous étions enfants. »
Finalement Steffie comprends qu’il n’était pas une blague et qu’elle parlait au téléphone avec lui son cousin le pape.
« Tu es le pape ? »
et lui a répondu : «
Oui, mais pour toi je suis encore Ratzinger-Pepi »
Il n’est pas facile obtenir quelque particulier concernant ce coup de téléphone.
« De ce que nous avons parlé c’est une affaire personnelle et privée, regarde moi et lui, deux cousins qui ne s’étaient pas parlé depuis une cinquantaine d’années… »
Et pourtant, avec Benoit XVI, madame Brzakovic a parlé aussi de la foi embrassée depuis une dizaine d’années, celle concernant son appartenance aux Témoins de Jéhovah. Choix ayant causé beaucoup de problèmes et frustrations à la femme, qui a du faire front a beaucoup d’opposition de la part de sa famille. Mais le pape ne l’a pas disputé, comme la femme l’avait déjà déclaré au Canberra Times il y avait trois ans :
«Il m’a dit : « Vous faites le travail que nous devrions faire »
, se référant à l’activité missionnaire des Témoins de Jéhovah, qui font du porte en porte pour rencontrer les personnes. Il m’a encore dit :
« Vous avez des petites salles qui sont pleines, nous avons des cathédrales, des églises et chapelles qui sont souvent bien vides. »
Ici prends fin notre conversation..


Dernière édition par Gaïus le Mer 16 Nov - 11:23, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La cousine de Benoit XVI Empty Re: La cousine de Benoit XVI

Message  Invité le Mer 16 Nov - 8:20

que veux tu on ne choisie pas sa famille. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum