C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. — Mat. 12:34.

Aller en bas

C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. — Mat. 12:34. Empty C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. — Mat. 12:34.

Message  jeremie le Mer 28 Déc - 3:20

Texte pour le mercredi 28 décembre 2011

Comment pouvons-nous montrer à Dieu que nous l’aimons ? La Bible répond sans équivoque : “ Voici ce que signifie l’amour de Dieu : que nous observions ses commandements ; et pourtant ses commandements ne sont pas pesants. ” (1 Jean 5:3). C’est notre amour pour Jéhovah qui nous pousse à observer ses commandements, par exemple à rendre témoignage à son nom et à son Royaume. Effectivement, un cœur débordant de reconnaissance parle spontanément de Dieu. Dans le monde entier, nos frères et sœurs continuent d’observer les commandements de Dieu malgré l’indifférence ou même le mépris des gens pour la bonne nouvelle du Royaume. Ils ne ménagent pas leurs efforts pour accomplir pleinement leur ministère (2 Tim. 4:5). De la même façon, chacun de nous devrait avoir le souci de diffuser la précieuse connaissance de Dieu et d’observer tous les autres commandements de Dieu. w09 15/12 4:7, 8.
jeremie
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. — Mat. 12:34. Empty Re: C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. — Mat. 12:34.

Message  Invité le Mer 28 Déc - 6:47

Pour s’habituer à tenir des propos constructifs, il faut d’abord être conscient d’une chose : ce qu’on dit reflète ce qu’on a dans le cœur. “ C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle ”, a fait remarquer Jésus (Matthieu 12:34). En d’autres termes, nous aimons parler de ce que nous jugeons important. Aussi demandons-nous : ‘ Que révèlent mes conversations sur ma condition de cœur ? De quoi est-ce que je parle en famille ou avec mes amis chrétiens : de sujets spirituels, ou bien, invariablement, de sport, de vêtements, de cinéma, de nourriture, de mes derniers achats ou d’autres banalités de ce genre ? ’ Peut-être avons-nous, sans le vouloir, laissé des choses secondaires accaparer notre vie et nos pensées. En révisant nos priorités, nous améliorerons et nos conversations et notre vie. — Philippiens 1:10.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum