Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012

Aller en bas

Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012 Empty Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012

Message  Michèle le Mer 21 Mar - 16:57

Si quelqu'un pourrait me dire comment insérer un document word (qui est le discours par écrit que j'ai réécouté) qui fait 18 pages. Je ne sais pas faire Merci

Michèle
SURVEILLANT TJ
SURVEILLANT TJ

Messages : 30
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012 Empty Re: Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012

Message  Michèle le Mer 21 Mar - 17:33

DISCOURS SPECIAL DU SURVEILLANT DE ZONE Frère BREAUX Gary
Depuis l’auditorium du Béthel de Louviers – Dimanche 11 mars 2012

Entrée en matière : 150 000 frères et sœurs réunis sur 4 continents différents dans 9 Salles d’Assemblées, c’est une grande première.
Pourquoi cela ? Depuis le 1er janvier, de nouveaux territoires nous ont été adjoints et le Comité de la Filiale de France a désiré que ces frères et sœurs éloignés, rattachés à notre filiale, bénéficient eux aussi de ce programme spécial.
C’est pourquoi, tous les frères de France métropolitaine sont heureux de saluer en direct leurs compagnons de la Guadeloupe, de Saint Martin, de la Martinique, de la Guyane, de La Réunion, de Mayotte et de Saint Pierre et Miquelon.
Rapport de l’œuvre de développement en France et dans les territoires
d’Outre-Mer (frère Bruno Faure)
Le territoire où vous servez porte-t-il du fruit ? Une question semblable a été posée à Jésus au 1er Siècle de notre ère. Pour y répondre, en 33 de notre ère, il a utilisé l’exemple de l’homme et du figuier.
Dans l’Antiquité, il était relativement courant de planter des figuiers au milieu des vignes. Dans son illustration, Jésus a établi un parallèle entre les soins à prodiguer aux figuiers pour qu’ils portent du fruit, et la façon dont le territoire devait être travaillé dans le cadre du ministère chrétien. Ainsi l’homme représente, le propriétaire du figuier représenté par Jéhovah, le vigneron Jésus, et le figuier le territoire.
Lors de son ministère, Jésus a redoublé de zèle pour que ce figuier symbolique ou territoire produise de bons fruits. Il a creusé, enrichi le sol, soigné la plante avec beaucoup d’amour et de patience. Dans l’illustration, le vigneron tenait à son figuier. Et bien Jésus aimait beaucoup son territoire. Il savait que la population de son époque avait besoin d’affection et d’attention de sa part. Jésus conclura sa remarquable image en Luc 13 :9 en disant cette simple expression « et si à l’avenir, le figuier produit du fruit à la bonheur ». Bien voilà une excellente illustration donnée par Jésus « à la bonheur » . En d’autres termes, cette expression évoque le souhait positif de Christ de voir cet arbre ce figuier porté du fruit. C’est donc l’affection et le zèle du Christ pour son territoire, qui ont permis à des milliers de chrétiens du 1er siècle de constituer le fondement de la congrégation du 1er siècle.
Quelle joie, frères et sœurs, d’observer le même zèle chez tous les proclamateurs envers leur territoire.

Les beaux fruits des territoires supervisés par la Filiale de France. Rappelons que les pays et territoires que s’occupent notre Filiale, sous la direction bienveillante du Collège Central, sont au nombre de 13, répartis sur 4 continents, et 5 fuseaux d’horaires différents. Il s’agit de la France métropolitaine, du territoire des Antilles et d’Amérique du Sud, de la Guadeloupe, de la Martinique, Saint Pierre et Miquelon, Saint Martin ; Saint Barthélémy, de la Guyane, des îles de l’Océanie, de l’île de La Réunion, de Mayotte ainsi que plusieurs pays du Maghreb. Nous sommes ainsi près de 142 000 proclamateurs à nous dépenser activement dans tous ces territoires. Mais savez-vous le nombre total d’habitants pour l’ensemble de ces 13 pays et territoires ? Plus de 145 millions de personnes ce qui correspond à une population sensiblement identique à celle de la Russie ou du Japon. Outre les proclamateurs, ce sont également les centaines de missionnaires dévoués pour ces territoires. A leurs côtés, 128 surveillants itinérants courageux et dévoués accompagnés de leurs chères femmes, visitent les 1850 congrégations supervisées par la Filiale. Toutes ces congrégations diffusent les publications en plus de 120 langues différentes. Parmi ces publication, se trouve un outil de choix, le livre « Qu’enseigne la Bible » qui a été diffusé à plus de 2 700 000 exemplaires jusqu’à ce jour. Le travail ne manque pas.
Les 400 frères et sœurs qui servent au Béthel de Louviers , sont très heureux de se dépenser pour nous servir et promouvoir les intérêts du Royaume. Parmi les nombreux services du Béthel, le service de la Traduction déploie un important travail pour traduire en plusieurs langues la nourriture spirituelle. Outre la traduction des publications et des documents en langue française, ce service s’occupe également de la traduction en langue kabyle, de la langue des signes française, mais aussi depuis en langue comorienne.
Nous cherchons tous comme Jésus à prodiguer les meilleurs soins au territoire qui nous est attribué. Par exemple, la petite congrégation de Saint Pierre et Miquelon située près du Canada, est composée de 14 proclamateurs pour un territoire de 6000 habitants. L’année dernière, ce sont 21 personnes qui ont assisté au Mémorial. Actuellement, après de nombreuses démarches, un projet de Salle du Royaume est prêt d’aboutir.
L’île de Mayotte, la population de plus de 200 000 habitants entend le message du Royaume avec zèle par les 95 proclamateurs qui composent une congrégation très dynamique. Pour la première fois, en effet, une assemblée de district s’est tenue sur l’île de Mayotte, il y a quelques semaines et a réuni plus de 200 personnes.
Mais que ce passe-t-il à Paris. Actuellement, le nombre de congrégations d’expression étrangère est quasiment le double de celui des congrégations d’expression française. Les congrégations et groupes qui prêchent dans ces territoires le font dans 36 langues différentes.

Sur les 4300 proclamateurs qui servent à Paris près d‘1 proclamateur sur 5 est pionnier permanent. A l’aide des présentoirs mobiles, du témoignage de maison en maison, dans la rue, par le téléphone, le nom de Jéhovah est ainsi de plus en plus connu à Paris qui accueille chaque année plus de 77 millions de touristes venus des 4 coins du monde.
Puisque nous venons d’évoquer les pionniers à Paris, nous pouvons aussi mentionner le zèle, le courage remarquable manifesté par les 15 000 pionniers permanents dont s’occupe notre Filiale dans les 13 territoires mentionnés. En 10 ans, le nombre des pionniers permanents a connu une augmentation de 300 %. Nous sommes passés de 3000 pionniers permanents à 15 000 pionniers permanents. Mais d’où viennent tous ces pionniers direz-vous ? Beaucoup de frères et sœurs cherchent à simplifier leur vie à réduire leur temps de travail, les familles s’engagent dans le service à plein temps, des jeunes, des retraités, des couples, les célibataires, les anciens des congrégations, consacrent la majorité de leur temps à l’évangélisation.
Bien nous pouvons dire, que cet élan dynamique révèle l’excellent état d’esprit, qui règne actuellement au sein des congrégations. En avril 2011, 79 436 proclamateurs étaient soit pionnier auxiliaire, soit pionnier permanent.
Il est indéniable que ce figuier symbolique, qu’est le territoire, produit toujours de bons fruits. Par exemple en avril 2011, ce sont quelque 82 000 études bibliques qui ont été conduites par les plus de 140 000 proclamateurs. Cela ne veut pas dire que nos frères et sœurs, qui prêchent dans des territoires peu productifs travaillent pour rien. Il convient de noter l’immense travail qui est accompli par tous nos chers frère et sœurs dévoués des territoires des Antilles. Par exemple, en Guadeloupe, 1 habitant sur 19 a assisté au Mémorial l’année dernière.
Si une telle proportion était appliquée à la France métropolitaine, ce serait 3 300 000 personnes qui assisteraient au Mémorial chaque année en France. Le figuier produira-t-il encore des fruits aux Antilles ? Nous répondons par un grand « OUI » car il reste un important travail à accomplir notamment auprès des populations d’expression étrangère. Par exemple, les 370 proclamateurs qui servent dans le champs créole d’Haïti, en Martinique et en Guadeloupe, conduisent à eux seuls, plus de 1000 études bibliques.
Une situation semblable existe aussi en Guyane. Citons entre autre, le territoire de la langue sawadogo parlée par des populations amer-indiennes en pleine expansion.
En effet, 1100 personnes ont assisté récemment à l’Assemblée de District alors que ce territoire ne compte que 300 proclamateurs.
Nous pourrions aussi parler de la population mongue avec plus de 5000 personnes qui réclament d’urgence des ouvriers dans la moisson.
En France métropolitaine, les proclamateurs font également de gros efforts pour apprendre des langues difficiles. Par exemple, des groupes et des congrégations existent en arménien, en bambara (Mali), en bulgare, en chinois, en comorien, en mongue, en laotien, en malgache, en persan, en roumain, en sing alai (Ceylan), en thaï , en polonais, en ukrainien, en vietnamien, en wolof, ect … . Ainsi, il existe plus de 650 congrégations et groupes d’expression étrangère très dynamique rien qu’en France métropolitaine. Des déplacements de populations ouvrent de nouveaux territoires. Par exemple, sur l’île de Corse, 2 nouvelles congrégations d’expression portugaise ont été créés l’année dernière.
Connaissez-vous serait-ce que quelques mots dans une langue étrangère ? Si oui, utilisez les. Ils toucheront votre interlocuteur. Un frère par exemple qui utilisait un présentoir mobile à proximité d’un marché, a salué en lingala (Congo) deux hommes d’origine africaine. La réaction fut immédiate. Comment se fait-il qu’un blanc connaisse notre langue. Le frère explique qu’il a des amis qui parlent cette langue et qu’il a appris quelques mots. Touchés les deux hommes acceptent une discussion biblique, une étude est débutée, se tient plusieurs reprises et les deux hommes repartent dans leur pays d’origine. Quelques mois plus tard, ce frère reçoit un coup de fil, un pionnier du Congo Brazzaville pour lui faire savoir qu’il poursuit l’étude, non seulement avec les deux hommes mais également avec leur famille restée au pays. Evidemment, nous ne savons pas comment Jéhovah fera évoluer l’œuvre de prédication. Mais ce qui est sûr, c’est qu,e avec beaucoup de zèle, entourez de soin et d’affection notre territoire, ce figuier symbolique.
Tout cela est aussi rendu possible par la remarquable formation prodiguée dans le cadre des Ecoles bibliques. L’année de service en cours est riche pour ce qui est de ces formations données par ces écoles bibliques sous la supervision du Collège Central. Par exemple, depuis septembre 2011, des classes des anciens des congrégations sont organisées.
A ce jour, 2100 anciens ont déjà bénéficié de cette école et d’ici un peu plus d’un an, les 12000 anciens des territoires supervisés par la Filiale de France, auront bénéficié de cette formation remarquable. Il ne fait aucun doute que les congrégations ressentent déjà des effets positifs de cette école. Par exemple, un frère âgé a écrit ceci au Béthel. « lorsque les anciens de ma congrégation sont revenus de cette école, c’est comme si Jéhovah en personne avait passé un baume apaisant et régénérant sur mon cœur. ». C’est une belle expression n’est-ce pas ? Au Béthel de Louviers, nous avons eu le plaisir d’accueillir les 36ème et 37ème classes de l’Ecole biblique pour les frères célibataires au début de l’année de service. Mais c’est aussi avec émotion que la famille du Béthel voit partir cette Ecole vers la Salle d’Assemblées de Bressolles dans le sud-ouest de la France.
Des locaux spacieux et adaptés y ont été spécialement aménagés. C’est là que se tiendra la 39ème classe à partir du mois de septembre prochain.
A compter du mois prochain, se tiendront successivement au Béthel de Louviers, deux classes de l’Ecole des surveillants itinérants et de leurs ainsi que deux classes de la nouvelle Ecole des couples chrétiens.
Evidemment, le temps nous manque pour parler de tous les efforts déployés par chacun d’entre vous, chers frères et sœurs. Mais nous ne voulons pas oublier ceux qui parmi vous servent Jéhovah fidèlement depuis des décennies. Vous souvenez-vous, chers frères et sœurs âgés, de l’activité du Royaume, il y a 40, 50 ou plus. Qu’est-il advenu depuis lors ? Votre cœur se gonfle sans doute de reconnaissance envers Jéhovah qui a permis un tel accroissement et qui vous a permis de voir un tel développement et un tel affinage. Chers compagnons âgés, nous vous sommes très reconnaissants d’avoir apportés des soins attentionnés au figuier qu’est le territoire, territoire qui vous a été confié. Par conséquent, continuez fidèlement votre labeur d’amour, votre exemple de fidélité est pour nous inestimable.
Nous ne voulons pas oublier de saluer le travail dévoué et courageux et souvent accompli dans l’ombre par les membres de Comités de Liaison Hospitalier et les Comités de Construction Régionaux. 37 Comités de Liaison Hospitalier se dévouent littéralement jour et nuit pour apporter une aide pratique et bienveillante à tous ceux qui rencontrent un problème médical. Par ailleurs, si nous pouvons écouter aujourd’hui ce remarquable programme dans des Salles d’Assemblées ou des Salles du Royaume, adaptées et confortables, c’est aussi en parti dû aux efforts des 16 Comités de Construction Régionaux qui déploient une intense activité.
Ces comités, ainsi que les plus de 14000 volontaires ont participé à la construction ou à la rénovation de près de 60 Salles du Royaume l’année dernière. Actuellement, plus de 160 projets de rénovation ou de construction sont en cours.
Que dire après un tel tour d’horizon de l’activité remarquable accomplie dans les territoires sous la supervision de la Filiale de France ? Très chers frères et sœurs qui nous écouté, sachez que les 10 membres du Comité de la Filiale et toute la famille du Béthel de Louviers ont beaucoup d’affection pour chacun d’entre vous. C’est un véritable privilège pour nous de travailler à vos côtés et de vous servir. Nous sommes aussi conscients des défis que vous relevez chaque jour pour rester fidèle à Jéhovah et nous prions pour vous.
Au 1er siècle, le figuier symbolique a produit les prémices de la congrégation chrétienne. De notre côté, nous voulons tous entretenir et faire prospérer notre figuier symbolique, le territoire qui nous est confié. C’est un privilège exceptionnel.
Jéhovah nous fait vivre une époque unique bénie au sein de son organisation.
Puisse notre Dieu Jéhovah vous accorde à tous son Soutien et son Esprit !
DISCOURS de frère Gary BREAUX, membre du Béthel des Etats-Unis et membre du Comité de la Filiale des Etats-Unis et l’un des assistants du Comité du Service (l’un des 6 Comités du Collège Central)
Thème du discours : « Reflêtons la gloire de Dieu par nos belles œuvres »

Salutations des membres du Collège Central et des 4000 membres du Béthel des Etats-Unis.
Nous avons connu de très bons moments avec les membres du Béthel de Louviers et j’ai la charge de vous transmettre l’amour fraternel des frères et sœurs d’Espagne et du Portugal.
Lorsque j’étais enfant et que j’ai grandi dans la partie sud des Etats-Unis, j’utilisais une sorte de miroir et je m’efforçais de refléter la lumière du soleil sur une feuille séchée. Est-ce que vous savez ce que cela produit ? En fait cela brûle directement la feuille. Ça à commencer par déclencher une sorte de petit feu et je commençais à être embêter. Il n’y a pas eu de conséquence fâcheuse. Je ne pouvais pas fixer le soleil mais je pouvais constater le pouvoir extraordinaire du soleil à travers le miroir.
Imaginez quel est notre honneur de pouvoir refléter une telle lumière non pas en reflétant la lumière du soleil mais la lumière venant de Jéhovah. Et si on considère, II Corinthiens 3 :18 de gloire en gloire. Ce verset s’applique premièrement aux frères oints de l’esprit mais en fait tout l’humanité à l’occasion de refléter la gloire de Jéhovah. Malheureusement, seule une toute petite minorité choisit de refléter sa gloire. Que cela est réjouissant de voir des milliers et des milliers dans votre territoire d’avoir choisit de refléter la gloire de Dieu. Essayons de réfléchir dans la façon de refléter la gloire de Jéhovah. Exode 33 :18 « S’il te plaît, fait moi voir ta gloire ». Quelle fut la réponse de Jéhovah à Moïse ? Verset 20 : Il ajouta « Tu ne peux voir ma face car nul homme ne peut me voir et pourtant demeurez en vous ». Que s’est-il produit après ? Considérons Exode 34 :6 « Et Jéhovah passait devant sa face et proclamait : Jéhovah, Jéhovah, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en bonté de cœur et en vérité ». Comment cette circonstance a fini par m’affecter personnellement ? Exode 34 :29,30 « Or il arriva, quand Moïse descendit du mont Sinaï, que les deux tablettes du Témoignage étaient dans la main de Moïse quand il descendit de la montagne, et Moïse ne savait pas que la peau de son visage jetait des rayons, parce qu’il avait parlé avec lui. 30 Quand Aaron et tous les fils d’Israël virent Moïse, eh bien, voyez, la peau de son visage jetait des rayons ; aussi eurent-ils peur de s’approcher de lui ».
Imaginons si nous étions présents aux côtés de Moïse lors de cette rencontre avec Dieu. Combien cela aurait été impressionnant d’entendre la voix éblouissante, extraordinaire de Jéhovah, et ce qui s’en est suivi. Quel privilège cela aurait été d’accompagner Moïse lorsqu’il est descendu de la montagne alors qu’il irradiait cette lumière.
Mais notez que dans une certaine mesure, on peut refléter la gloire de Jéhovah d’une façon encore plus importante de la façon dont elle a été refléter en la personne de Moïse.
Considérons comment une telle chose est possible. Essayons de comprendre le sens du mot « gloire ». Le livre Perspicace des Ecriture donne une définition intéressante de ce mot. Dans l’hébreu, ce sens donne l’idée de poids, quelqu’un qui a du poids, quelqu’un qui impressionne et l’équivalent en grec de « gloire » introduit l’idée de « réputation ».
Est-ce que nous reflétons notre propre réputation ou la façon dont nous pouvons impressionner les autres. Rappelez-vous qu’en tant qu’enfant, c’était la lumière du soleil qui était réfléchie à travers le miroir.
En fait, nous sommes devenus des miroirs et nous reflétons la gloire extraordinaire, celle de Jéhovah. Nous ne pouvons pas faire cela à la perfection et au cours de cette réflexion, nous allons voir comment nous pouvons refléter cette gloire dans certaines facettes de notre existence. On va essayer de se concentrer sur les manières dont Jéhovah travaille, sur son étique de son travail pourrait-on dire. Essayons d’établir ou de définir quel sorte de travailleur Jéhovah est. Considérons sa première œuvre en Proverbes 8 :22 « Jéhovah lui-même m’a produite comme le commencement de sa voie, la plus ancienne de ses œuvres d’autrefois ». Peut-être n’avons-nous jamais songé à Jéhovah en tant que travailleur. Mais la Bible introduit Jéhovah en cette qualité de travailleur. La Bible dit bien que Dieu a créé les cieux et la terre et en 2005 la Tour de Garde dressait la liste impressionnante des travaux, des métiers pratiqués par Jéhovah. Jéhovah est connu comme un Concepteur, un Organisateur, un Ingénieur, un Artiste, un Chimiste, un Biologiste, un Programmeur, un Linguiste, et bien d’autres domaines encore.
Est-ce que Jéhovah a cessé de travailler à la fin de la Création ? Vous pouvez le pensez lorsque vous lisez Genèse 2 :1,2 « Ainsi furent achevés les cieux et la terre et toute leur armée. 2 Et pour le septième jour Dieu acheva son œuvre qu’il avait faite ; et il s’est mis à se reposer le septième jour de toute son œuvre qu’il avait faite ». On peut dire dans une certaine mesure de son œuvre était achevée. Effectivement, dans l’œuvre d’acte de création. Il était accompli. Mais ce qu’avait créé Dieu, il devait le soutenir, l’accompagner.
On trouve cette expression intéressante en Nehémia 9 :6 « Tu es Jéhovah, toi seul ; c’est toi qui as fait les cieux, [oui] le ciel des cieux, et toute leur armée, la terre et tout ce qui est sur elle, les mers et tout ce qui s’y trouve ; et tu les gardes tous en vie ; et l’armée des cieux se prosterne devant toi ». « Tu les gardes tous en vie » ce qui sous-entend que Jéhovah soutient sa Création. Il continue de diriger, de contrôler tout l’univers. On se souvient des paroles de Jésus disant que « mon Père n’a cessé de travailler jusqu’à aujourd’hui et moi je ne cesse de travailler ».
En fait, Jésus a appris de son Père le respect du travail, l’éthique du travail. Essayons de voir le type de travailleur que Jésus a été. On va essayer de décomposer sa vie en trois périodes.
La 1ère périodes, c’est avant sa vie humaine. On peut considérer le livre des Proverbes 8 :30 « alors je devins près de lui comme un habile ouvrier, et je devins celle à qui il était particulièrement attaché, jour après jour, tandis que je me réjouissais tout le temps devant lui ». La Bible l’appelle « un habile ouvrier ». Qu’est-ce que cela signifie ? En fait, l’apôtre Paul répond à cette question dans la lettre aux Colossiens 1 :15,16 « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création ; parce que par son moyen toutes les [autres] choses ont été créées dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, que ce soient trônes, ou seigneuries, ou gouvernements, ou pouvoirs. Toutes les [autres] choses ont été créées par son intermédiaire et pour lui ». En fait, le Fils Unique engendré de Jéhovah a eu le privilège d’amener à la Création ou d’apporter la vie aux créatures angéliques. Jéhovah a créé toutes choses par Jésus et les anges ont été parmi les premières choses créées par Jésus. On peut noter que Jésus a été un travailleur dès son existence préhumaine.
La 2ème période de son existence. Cette période commence lorsque Jésus a été envoyé comme humain sur la terre. Si c’était un habile ouvrier dans le ciel, à votre avis comment s’est-il comporté sur la terre ? La Bible parle de lui comme d’un charpentier. On peut penser qu’il a pu être un maître-charpentier. Probablement, il devait aller couper un arbre, découper l’arbre, ramer les morceaux de bois coupés, ensuite façonner ce bois coupé en éléments comme des tables, des bancs.
Après son baptême, Jésus a été impliqué dans un travail très important. Premièrement, il a prêché le Royaume de Dieu. Il a guéri les malades, les aveugles, les personnes handicapées, il a nourri les affamés, il a apporté des paroles de réconfort aux personnes déprimées et il a même ressuscité des morts.
Considérons à présent, la 3ème période de sa vie. Cette période commence 3 jours après sa mort lorsqu’il a été ressuscité. A partir de ce moment-là, il a commencé à travailler avec un groupe précis d’individus et Colossiens chapitre 1 décrit la direction apportée à la congrégation chrétienne des oints. Et au 1er siècle, Jésus a dû faire de nombreuses choses en faveur de cette congrégation. Il devait avoir des questions doctrinales qui devaient être raffinées, fixées. Et au fur et à mesure qu’on s’approche de l’année 1914, quel type de travailleur Jésus a-t-il été ? La Bible décrit la guerre extraordinaire, l’importante guerre qui a eu lieu dans le ciel. On peut songer au pouvoir immense que détient Jésus, pouvoir que détiennent aussi en parti les anges. Mais vous devez vous souvenir contre qui ils étaient en guerre. Ils étaient en guerre contre des créatures spirituelles puissantes elles-aussi. La Bible n’entre pas dans beaucoup de détails sur la nature de cette guerre.
On peut penser que c’était une guerre extraordinaire, une guerre très intense et nous connaissons la fin, le résultat de cette guerre. Christ Jésus et ses combattants ont été victorieux dans cette guerre. Et aujourd’hui, Jésus continue-t-il de travailler comme Chef de la congrégation et en entendant les rapports de votre Filiale, rapports extrêmement intéressants, on mesure combien que Jésus continu à travailler aujourd’hui.
Jéhovah s’est-il réjoui de voir l’œuvre de travail accomplie par son Fils ? En Genèse chapitre 1 après la Création, Jéhovah déclara que « cela a été très bon ». Et après le baptême de Jésus, Jéhovah a déclaré : « Celui-ci est mon Fils que j’ai agréé ». Après sa mort, Jéhovah l’a ressuscité. Et aujourd’hui, la bénédiction divine sur son Organisation approuve le travail de son Fils.
Nous avons parlé des manières de travailler de Jéhovah et de son Fils , de leur étique du travail, quand n’est-il de vous et de moi. Cette question est abordée dans la lettre aux Ephésiens 2 :10 « Car nous sommes un produit de son travail et avons été créés en union avec Christ Jésus pour des œuvres bonnes, que Dieu a préparées d’avance pour que nous y marchions ». Nous avons été créés pour des œuvres bonnes, et qui reçoit la gloire et l’honneur pour le travail accompli, c’est bien sûr Jéhovah. Le fait de briller comme des foyers de lumière devrait concerner chacune des facettes de notre existence. Quand vous pensez à des œuvres bonnes, qu’est-ce qui vient en premier à votre esprit. C’est ce qu’a déclaré la TG de 1949 dans l’édition anglaise : « Jéhovah a fait de l’œuvre de prédication la tâche la plus importante, qu’aucun humain doit accomplir ». Jéhovah a fait de la prédication le plus important des travaux qu’un humain puisse accomplir ou réaliser.
Est-ce que nous continuons à effectuer ce travail ? La 1ère lettre aux Corinthiens chapitre 3 nous décrit comme « des compagnons de travail de Jéhovah ».
Permettez moi de vous poser une question. Lorsque vous effectuez l’œuvre de prédication, est-ce que vous sentez la présence de Jéhovah auprès de vous. Sentir la présence de Jéhovah à nos côtés, devrait nous procurer une détermination, un sentiment de bien-être pour effectuer cette œuvre. Le fait de sentir cette présence a aidé ceux qui ont marché autour de la ville de Jéricho. Considérons le livre de Josué 6 :3,4 et notez l’instruction donnée : « Et vous tous, hommes de guerre, vous devrez marcher autour de la ville, faisant le tour de la ville une fois. Ainsi feras-tu pendant six jours. 4 Sept prêtres porteront, devant l’Arche, sept cors faits de cornes de bélier, et le septième jour vous marcherez sept fois autour de la ville, et les prêtres sonneront du cor ». Les membres de la nation d’Israël devaient marcher autour de la ville de Jéricho alors que les militaires au sommet des murailles regardaient ces hommes en train de marcher.
A l’évidence, il fallait faire preuve de courage parce qu’ils étaient exposés, ce n’était pas à leur avantage de marcher autour de la ville, alors que les autres les observaient. Avez-vous relevé la présence de Jéhovah simplement dans ces deux versets. En fait, la présence de Jéhovah, lorsqu’ils marchaient, ils portaient l’arche. L’arche de l’alliance représentait la présence de Jéhovah. En fait pourquoi ce soucier des militaires qui étaient autour d’eux, Jéhovah marchait avec eux. Et lorsque j’ai vu l’exposition qui se trouve dans le hall du Béthel, j’ai pensé à cela.
Nos frères et sœurs qui ont enduré une persécution extrêmement sévère, étaient-ils seuls ? Non ! Jéhovah était avec eux. Et franchement, je m’adresse à vous tous, frères et sœurs, faites un effort pour venir visiter ce lieu. Et aujourd’hui, alors que nous participons à l’œuvre de prédication, nous avons réellement Jéhovah qui marche à nos côtés de maisons en maisons.
Nous avons eu l’occasion de prêcher à des chauffeurs de poids-lourds garés les uns après les autres et lorsque j’ai vu l’exposition qui se trouve dans le hall du Béthel, j’ai pensé à cela. Jéhovah était avec nous, camion après camion. En fait, Jéhovah nous a donné quelqu’un pour nous aider dans cet important travail. On peut considérer le passage du livre de la Révélation 14 : 15,16 « Et un autre ange est sorti du temple[-sanctuaire], criant d’une voix forte à celui qui était assis sur le nuage : “ Mets ta faucille et moissonne, parce que l’heure est venue de moissonner, car la moisson de la terre est tout à fait mûre. ” 16 Et celui qui était assis sur le nuage a fait passer sa faucille sur la terre, et la terre a été moissonnée».
Savez-vous de qui il est question ici ? C’est bien entendu de Christ dont il est question ici. En fait, une instruction est donnée à Christ de prendre et mettre sa faucille. Qui donne des instructions à Christ. Bien entendu, Jéhovah Dieu et il l’a fait au moyen d’un ange. Et la Tg a expliqué que cette faucille représente cette moisson de la terre et la moisson ce sont les gens qui sortent du système de Satan.
Est-ce que vous sentez la présence de Jéhovah et celle de Christ à vos côtés quand vous accomplissez l’activité de prédication. Jéhovah a désigné un autre groupe pour nous aider et nous pouvons trouver la réponse dans Révélation 14 :6,7 « Et j’ai vu un autre ange qui volait au milieu du ciel, et il avait une bonne nouvelle éternelle pour l’annoncer comme un évangile à ceux qui habitent sur la terre, et à toute nation, et tribu, et langue, et peuple, 7 disant d’une voix forte : “ Craignez Dieu et rendez-lui gloire, parce que l’heure de son jugement est venue ; et adorez Celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux ». Ce sont donc les anges qui sont désignés pour nous aider, nous soutenir. Les anges orchestrent la prédication aujourd’hui. Est-ce que vous senti l’aide ou le coup-de-pouce des anges en prédication. Les anges savent où se trouvent les personnes bien disposées.
Les anges eux ne sont pas autorisés à aller de porte en porte. S’ils avaient cette autorisation, cette permission, ils iraient directement.
En fait, Jéhovah leur a confié la tâche de diriger ses témoins pour qu’ils aillent de porte en porte et nous avons de nombreux faits qui attestent ces choses, la direction angélique. Un fait qui s’est passé il y a deux ans lors d’une visite de zone. Ce fait s’est passé dans un pays sous interdiction. Il y avait un pionnier spécial vivant dans ce pays qui a commencé une étude biblique avec un couple qui était originaire de l’Inde. Ce fait se produit en 2001. Ce couple a pris le baptême et est retourné en Inde. En 2003, le pionnier spécial était donc une sœur qui a rencontré son mari qui était de Norvège et elle est partie en Norvège avec son mari. Et en 2006, en Norvège la sœur prêchait avec la femme du surveillant itinérant. Les deux sœurs ont rencontré une femme originaire du Pakistan qui était née en Norvège et la dame a montré de l’intérêt pour le message. Alors la sœur ne disposait pas du livre Qu’enseigne la Bible dans la langue de cette personne. Alors la sœur a dit à la femme, je vais tout de suite retourner chez moi récupérer un livre dans votre langue et vous l’apporter. La sœur est retourné revoir cette dame mais lorsque la dame l’a vu, la dame lui a demandé ; « pouvez-vous me dire votre nom et d’où vous venez ». La sœur dit qu’elle a répondu aux questions de cette dame. A ce moment-là, la dame m’a dit : « attendez un instant s’il vous plaît ». La dame est revenu avec une photo à la main. Elle m’a demandé : « est-ce vous dans la photo ? ». Oui, ai-je répondu, très étonnée. Comment vous êtes vous procuré ma photo.
La dame a raconté j’étais en Inde sur un grand marché et un homme s’est approché de moi et a commencé à me prêcher. Quand cet homme a appris que j’étais originaire de Norvège, il m’a dit : « Lorsque les TJ viendront, ouvrez votre porte, écoutez les. ». Et à ce moment-là cet homme m’a donné votre photo, il me l’a tendu. La sœur dit : « alors mes yeux se sont remplis de larmes et j’ai embrassé cette femme ».
En fait cet homme qui avait parlé à cette femme, était l’homme du couple où j’avais étudié en 2001. Cet homme, devenu un frère, avait donné à la personne, une photo où je me trouvais avec une autre sœur pour montrer quel genre de gens nous étions en train de prêcher. Une étude ensuite a été entreprise avec cette dame. Et plus tard, quand le mari de cette femme lui a dit : « Ecoute, il faut que tu choisisses entre la vérité et moi, cette femme a choisi la vérité » et elle a été baptisée le 13 mai 2009. A l’évidence, on voit le travail effectué par un ange, la façon où il a pu animer ou orchestrer les choses. Réellement, nous pouvons ressentir l’aide des anges qu’ils peuvent nous apporter dans notre activité.
Nous devons développer une attitude positive à l’égard du ministère. J’aimerai vous donner quelques faits pour illustrer cela. Alors j’ai grandi dans le sud de La Louisiane. Par accident, mon père est d’origine française
Il parle un dialecte tirant sur le français propre à La Louisiane. La région où je viens est une région de nombreux marécages. Je vais vous raconter comment on retrouve un enfant quand il se perd dans les marécages. En fait, tous les habitants du village viennent près du marécage où l’enfant s’est perdu. Et les gens forment finalement une chaîne humaine, bras par bras, ils se tendent les bras, une longue file face aux marées. Alors cette chaîne humaine qui se tient par la main avance pas à pas à la recherche de l’enfant. Et tout à coup, quelqu’un dit « j’ai trouvé l’enfant, l’enfant est vivant ». Et vous pouvez imaginer à l’autre bout de la chaîne quelqu’un dire : « Ah ! ils ont trouvé l’enfant mais pourquoi c’est pas moi qui l’est trouvé, c’est toujours quelqu’un d’autre qui trouve ». Vous savez ce qu’ils disent : « nous avons retrouvé l’enfant ». Et ils s’embrassent, ils pleurent et ils disent « nous avons retrouvé l’enfant ».
Aujourd’hui, les serviteurs de Dieu ne sont pas là tendus comme une chaîne humaine. La Bible dit : « Nous travaillons épaule contre épaule pour aller dans le territoire frapper aux portes accomplir l’œuvre ». Et lorsque nous nous rendons aux assemblées et constatons le nombre de baptisés et dans l’annuaire, que disons-nous : « Regardons ce que nous avons accompli ». Cela a réclamé une partie de chacun d’entre nous. Il a fallu ce travail en commun. Constatons ce que nous avons accompli. En fait, la bénédiction de Jéhovah en rapport avec la prédication va au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Il y a de nombreuses expériences, de nombreux faits que l’on pourrait rapporter en rapport avec la direction de Jéhovah, le travail des anges. Voici un fait venant de la Russie. Une étudiante de la Bible s’est fait inscrire à l’Ecole Théocratique et son mari s’est montré menaçant en lui disant : « si tu quittes cette pièce pour aller à ta réunion, je te poignarde ». Savez-vous ce qu’elle a fait. En fait, elle s’est habillée, préparée pour aller à la Salle. Elle est sortie. Au moment où elle sortait, son mari lui a lancé un couteau qui s’est enfoncé de 5 cm dans son dos. Elle a retiré le couteau, elle avait une plaie qui saignait mais elle est allée à la Salle du Royaume pour donner son sujet. Voilà le genre de personne qui vient à la vérité en Russie.
Maintenant en Haïti, nous avons été à l’occasion d’une visite de zone l’année dernière avec ma femme. Nous avons appris les distances d’une sœur âgée qui allait en prédication chaque samedi et son petit chien la suivait. Un samedi, la sœur était malade, incapable de se rendre en prédication. Et c’est le petit chien qui s’est présenté à la réunion de la prédication. Il a suivi tout le groupe pendant le matin. A midi, il est rentré. Quelle leçon ? Même de petits chiens peuvent développer de bonnes habitudes en matière de régularité.
Nous disposons de Jéhovah, de Jésus-Christ et des anges pour nous accompagner dans le ministère.
Jéhovah a désigné un autre groupe pour nous aider dans le ministère et on trouve la réponse dans Hébreux 13 :17 «) Obéissez à ceux qui vous dirigent et soyez soumis, car ils veillent constamment sur vos âmes, en [hommes] qui rendront compte ; pour qu’ils le fassent avec joie et non en soupirant, car cela vous serait préjudiciable ». Jéhovah a désigné par Christ, un groupe d’hommes pour prendre la tête parmi nous. Est-ce que vous savez à qui s’applique ce verset. Ceux qui prennent la tête, c’est le Collège Central.
Quel est le groupe après le Collège Central qui doit prendre la tête. C’est la Filiale qui a été nommée par le Collège Central dans votre pays. Ces hommes ont la responsabilité donnée par Dieu de prendre la tête.
Quel est le groupe suivant qui vient après ? Ce sont les surveillants itinérants
Quel est le groupe suivant ? Ce sont les anciens dans les congrégations.
En fait tous ces hommes ont été désignés par l’esprit saint pour prendre la tête dans la prédication. Ils n’ont pas été nommés pour régler des questions d’ordre judiciaire dans les congrégations, ni pour prononcer des discours mais pour prendre la tête dans l'oeuvre de prédication.
Hébreux 13 :7 : Souvenez-vous de ceux qui vous dirigent, qui vous ont dit la parole de Dieu, et, tandis que vous considérez l’issue de [leur] conduite, imitez [leur] foi ».
Chaque frère et sœur a le droit accordé par Dieu d’observer notre conduite et ensuite d’imiter ce qu’il voit et nous devons donc en tant que frère nommé considérer, avoir le bon point de vue lorsque Dieu nous a demandé de prendre la tête, la façon de diriger.
Diriger dans le sens biblique, ce n’est pas le fait d’avoir de l’autorité. Nous sommes des serviteurs auprès des frères et sœurs. Et en tant que berger, il nous faut être gentil, bienveillant en prenant la tête. Souvenez à qui appartiennent les brebis. Ce ne sont pas nos brebis. Elles appartiennent à Jéhovah et à Jésus-Christ et les anges ont reçu la direction d’en prendre soin également. Peut-être vous dites-vous ce n’est pas du tout ma personnalité. Moi mes parents étaient durs, il fallait que les choses soient faites en temps et en heure. C’était rude à la maison. Ou ma culture est de dire les choses très franchement, très directes. Il faut que les choses avancent. Si c’est le cas, changez. Parce que qui suivons-nous. Est-ce que nous imitons une culture, nos ancêtres, nos parents. La nouvelle personnalité nous invite à imiter Christ. C’est l’une des belle chose quand nous venons dans l’Organisation de Dieu. Parce que la vérité transcende toutes ces choses. Et c’est la raison pour laquelle nous pouvons être épaule contre épaule avec nos frères du monde entier en accomplissant la volonté de Dieu.
Nous devons refléter la gloire de Dieu dans notre belle œuvre de la prédication. Essayons de retirer une leçon de la nation d’Israël.
Considérons le livre de l’Exode chapitre 14. Les Israélites ont été libérés de l’esclavage, ils avancent vers la liberté, on peut imaginer les sentiments qu’ils ont éprouvé. Et Pharaon a envoyé ses troupes militaires à la poursuite des Israélites. Et les Israélites se sont sentis piégés, ils étaient face à la Mer Rouge et ils voyaient les poursuivants les rejoindre. A ce moment-là , qu’est-ce que les Israélites ont commencé à faire. Ils se sont mis à prier Jéhovah. Ils se plaignaient de leur situation. Et même Moïse priait et il essayait de les tranquiliser en leur disant que quelque chose de bien allait se produire. Il est intéressant de noter la réponse donnée par Jéhovah à toutes ces prières. Exode 14 :15 « Jéhovah dit alors à Moïse : “ Pourquoi cries-tu sans cesse vers moi ? Dis aux fils d’Israël qu’ils lèvent le camp ». Est-ce que vous notez ce que Jéhovah a dit aux Israélites. Il leur disait « merci pour vos prières ». Maintenant, il est venu le moment de vous mouiller les pieds et quand ils ont fait cela, à ce moment-là, les eaux se sont retirées. Ils se sont mis à marcher au sec.
Quelle est l’application pour nous aujourd’hui ?
Est-ce que vous avez prié Jéhovah, en disant un jour, le mois prochain , je vais pouvoir donner le culte qui te revient. Peut-être avez-vous prié ainsi depuis des années.
Jéhovah, dès que mes enfants auront grandi,
Jéhovah, dès que mes affaires, mon travail auront prospéré,
Dès que j’aurai terminé de payer mes dettes, mes factures,
Dès que je serai à la retraite,
Dès que ma santé va s’améliorer,
Dès que ces choses seront résolues, alors je vais pouvoir te rendre le culte que tu mérites.
Vous savez ce que Jéhovah pourrait répondre alors ? Merci pour ta prière. C’est exactement ce que tu devais faire. Maintenant, il convient de te « mouiller les pieds et de voir ce qui va se produire ». A ce moment-là, vous placez votre confiance dans la force de Jéhovah et non pas dans votre propre force. Il se peut que cette réunion apporte la réponse aux prières que vous prononcées depuis des années. Mon propose n’est pas de dire que tout le monde doit être pionnier. Si vous pensez cela, vous ne comprenez pas ma pensée. L’idée est de refléter la gloire de Jéhovah au maximum de nos possibilités. Parfois nous permettons aux circonstances de la vie de nous empêcher, de nous limiter dans ce que nous pouvons donner de meilleur à Jéhovah.
Je vais pendant quelques instants aux jeunes couples qui sont assis dans les Salles d’Assemblées ou dans les Salles du Royaume dans lesquels nous sommes en communication.
Le Collège Central a pris des dispositions pour qu’une Ecole soit organisée à votre intention.
Les encouragements que nous pouvons vous donner : travailler en vue de vous qualifier pour pouvoir participer à cette Ecole.
Essayez d’avoir l’état d’esprit d’Isaïe. Et quand il a dit : « Me voici, envoie moi ! ». Quand vous voyez le titre du périodique Réveillez-vous , c’est Réveillez-vous ! avec un point d’exclamation. C’est l’état d’esprit que le Collège Central souhaite voir apparaître chez les jeunes couples pour cette Ecole en vue d’y participer. Mouillez-vous les pieds ! et voyez ce qu’il adviendra.
Savez-vous qui ne veut pas que nous reflétions pas la gloire de Dieu. Bien sûr, Satan le Diable. Avant 1914, où pensez-vous qu’on pouvait trouver des esprits mauvais. D’après vous, est-ce sur la planète Pluton ? En fait, avant 1914, les esprits mauvais pouvaient circuler dans l’univers entier et ils pouvaient se tenir devant la Personne de Jéhovah. Que s’est-il produit en 1914 ? Jésus et les anges sont partis à la recherche des esprits mauvais dans tout l’univers ; ils ont livré bataille contre eux. Qu’a fait Jésus-Christ ? Il les a capturé pour les reléguer dans les environs de la terre. Et les esprits mauvais ne pouvaient plus circuler dans tout l’univers, là où ils auraient voulu aller. Ils étaient captifs, confinés. En fait, tous leurs efforts allaient maintenant se focaliser sur la terre, nulle part ailleurs. On comprend pourquoi le monde est devenu fou depuis 1914. C’est un peu comme si on était condamné dans une cabine téléphonique le reste de notre vie. Vous pouvez voir ce qui se passe dehors mais vous êtes bloqué dans la cabine téléphonique, on devient fou. C’est exactement ce qui s’est produit pour Satan et les esprits mauvais.
Satan veut diviser les familles, les familles qui servent Jéhovah, sui suivent Dieu. Satan ne désire pas que les unions, les mariages durent au sein de l’Organisation de Dieu. Ce qu’il veut c’est que vos enfants vous désobéissent. Il veut créer le désordre dans les congrégations. Il veut que les Collèges d’anciens qu’ils soient désunis, qu’ils rencontrent des problèmes entre eux. Il veut que les pionniers soient jaloux les uns les autres. Que pouvons-nous faire pour nous protéger, nous et nos enfants, de Satan le Diable. On peut considérer la lettre aux Romains 12 :1 et voir la suggestion de l’apôtre Paul. Il est écrit : « Je vous supplie donc, frères, par les compassions de Dieu, de présenter vos corps [comme] un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu : un service sacré avec votre raison ». En fait, Paul nous conseille d’utiliser nos facultés de raisonner parce que Satan essaie d’agir sur les circonstances de notre existence auprès de chacun d’entre nous. Essayez d’imaginer ce que Satan tente de faire chez vous. Cela nous touche chacun de nous et nous devons essayer d’imaginer ce que Satan tente de faire. Surveillant de zone, Satan ça lui est complètement égale.
Vous êtes dans la vérité depuis 2000 ans, il n’en a rien à faire. Satan essaie d’exploiter les circonstances de notre vie et nous devons être en éveil. Vous êtes ancien dans la congrégation, vous avez une épouse magnifique, des enfants
Vous avez une belle responsabilité, vous êtes heureux de ce vous faites, les choses vont bien. Mais il y a une femme, une collègue de travail qui essaie d’avoir une relation non naturelle avec vous. Paul dit : « Faites usage de votre raison ». Essayez d’imaginer si vous choisissez telle voie. Vous êtes jeune, nous avons de très beaux jeunes gens dans l’Organisation de Jéhovah. Comment Satan procède-t-il, que fait-il à votre sujet ? Avez-vous reçu des propositions immorales de la part de quelqu’un ? Peut-être s’agit-il d’une très jolie fille ou d’un fringuant jeune homme ? Peut-être s’agit-il d’un camarade de classe qui vous a proposé de fumer, de goûter à la drogue. Essayez de réaliser, de regarder si vous preniez une telle voie des conséquences de vos actions. Peut-être êtes-vous une sœur célibataire, souhaitez-vous vous marier. Vous allez aux assemblées puis vous constatez qu’il n’y a pas de frère qui s’intéresse à vous. Et par contre au travail il y a un garçon, un collègue de travail quand il vous parle. Il paraît charmant, mais utilisez votre faculté de raisonner, essayez de réfléchir, quelles seraient les conséquences de votre action si vous empruntiez cette voie.
Si vous étiez cet ancien et que vous commettiez l’adultère, imaginez la situation. Songez à ce qui se produirait face à votre femme, à vos enfants, vos enfants en train de pleurer alors que votre femme annonce qu’elle va divorcer de vous.
Si vous êtes jeune. Imaginez que vous soyez dans la petite salle assis avec vos parents et trois anciens. Les 3 anciens vont devoir se prononcer pour savoir va-t-on permettre à cette personne de rester dans la congrégation ou bien va-t-on estimer qu’elle va contaminer toute la congrégation. Essayez d’imaginer, d’écouter vos parents en train de pleurer comme des enfants en apprenant ce que vous avez fait.
Je me souviens d’avoir assister à une telle réunion avec un ancien et le problème portait sur sa jeune fille de 14 ans (coupure technique avec Louviers). Permettez pas au Diable de saisir votre situation.
En fait cela s’adresse à nous tous, béthélite ou à n’importe quel membre de la congrégation.
Il y a d’autres domaines encore où Satan s’évertue d’empêcher de refléter la gloire de Dieu.
D’ordre matériel, financier. On peut apprendre beaucoup de nos frères et sœur du Malawi.
Dans les années 60, 70, 80 où étiez-vous lorsque nos frères et sœurs du Malawi ont été chassés de leur maison. Certains ont dû vivre dans la brousse pendant plus de 30 ans. Et au début des années 90, l’œuvre a été reconnue et les frères ont pu rentrer dans leur pays. Le Collège central a alors pris la décision de créer une Filiale dans la capitale du Malawi et c’est vraiment le plus beau bâtiment de la ville. Et avec ma femme Ruby, nous avons eu le plaisir d’assister à l’inauguration de ce Béthel au Malawi. 2000 frères et sœurs qui étaient TJ depuis 40 ans ont été invités à cette inauguration
Le samedi matin de l’inauguration ces 2000 frères et sœurs ont été invités à faire une visite libre en quelque sorte du bâtiment. Nous sommes restés là et nous avons serrés la main de chacun de ces 2000 visiteurs. En fait, beaucoup de frères et sœurs avaient les mains glacées par qu’ils étaient atteints du paludisme. Leurs vêtements étaient tellement usés, ils étaient pratiquement habillés en loque. Beaucoup d’entre eux n’avaient plus de dents sur le devant suite aux exactions commises à causes des persécutions. Mais ils avaient le plus beau des sourires. L’une des sœurs missionnaires a dit à ma femme : « regarde un peu les frères qui entrent, qui viennent parce que c’est humiliant pour un homme d’entrer dans un bâtiment sans avoir de chaussures à leurs pieds ». Et si les frères ne disposent pas de chaussures, il faut qu’ils fassent absolument quelque chose pour en quelque sorte honorer leurs pieds. Et un frère âgé s’est approché, il n’avait pas de chaussures aux pieds. Savez-vous comment il a rendu de l’honneur à ses pieds. Il avait mis un nœud de couleur bleue sur son gros orteil. C’est tout ce qu’il pouvait faire de mieux. Nous avons essayé de retrouver ce frère durant la journée, on l’a pas retrouvé. Et à la fin du programme, on s’est approché de l’entrée et puis c’était l’endroit le mieux éclairé et on est resté là à voir les frères et sœurs sortir. Et le ruban bleu est arrivé. J’ai pris le frère, je l’ai mis de côté, alors j’ai enlevé mes chaussures, je lui ai donc tendu mes chaussures. Savez-vous ce qu’il a fait ? Il a pris les chaussures, il les a mis sur sa poitrine et s’est incliné devant moi. Je me suis mis à pleurer et pris le frère dans les bras. Il est sorti en serrant mes chaussures dans ses bras, sur sa poitrine. Je me suis dit alors : « C’est pas ce que vous possédez qui fait de vous quelqu’un ». Ce n’est pas ce que vous possédez qui fait ce que vous êtes. Et ce frère qui n’avait pas de chaussures aux pieds avait une chose : des relations étroites avec Jéhovah.
Dans les pays prospères, les gens sont identifiés par ce qu’ils possèdent. Quelqu’un se remarque par sa maison, sa voiture, ses vêtements, les gadgets électroniques, parfois même par ces chaussures de tennis. On peut apprendre des choses de nos frères du Malawi et ne pas devenir la proie de cette tactique du Diable qui consiste à nous empêcher de refléter la gloire de Dieu.
Nous savons que les choses ne vont pas être facile pour nous au temps de la fin. Souvenez des paroles de l’apôtre Paul II Timothée 3 :1. Les chrétiens ont prié pendant de nombreuses années pour que les derniers jours viennent finalement. Et les derniers jours sont bien là, il y a des preuves par tout ce que l’on voit, ce qu’on constate. Ces derniers jours seraient difficiles à supporter. Pour qui ? Pour les chrétiens qui seraient vivants dans la période des derniers jours. Et considérant ces derniers jours dans lesquels il nous faut refléter la gloire de Dieu, Habaqouq chapitre 3
Nous savons que les temps seront difficiles dans les derniers jours et parfois les choses ne vont pas se passer comme on le souhaiterait. Il est intéressant de noter comment Habaqouq a traité cette question au chapitre 3 :17 « Même si [le] figuier ne fleurit pas et qu’il n’y ait pas de production dans les vignes ; oui, [même si] le travail de [l’]olivier avorte et que les terrasses ne produisent pas de nourriture ; [même si le] petit bétail est vraiment coupé de [l’]enclos et qu’il n’y ait pas de gros bétail dans les parcs ». Le figuier est sensé porter du fruit mais là il ne fleurit pas. Le bétail devrait normalement être à l’extérieur là il n’y a pas de bétail dans les parcs. On peut noter comme Habaqouq a considéré les choses malgré tout. Verset 18 : « pour moi, toutefois, je veux exulter en Jéhovah lui-même ; je veux être joyeux dans le Dieu de mon salut ». Mêmes si des choses mauvaises nous arrivent, nous allons continuer d’exulter en Jéhovah, c’est notre Créateur. La dernière partie du verset constitue le défi à relever. Ce que dit Habaqouq c’est que finalement Jéhovah, malgré toutes ces choses qui arrivent, mauvaises, « Je veux être joyeux ».
En dépit des circonstances adverses, si nous voulons refléter la gloire de Jéhovah, il importe que nous soyons joyeux. On peut être joyeux, parce que le verset 19 déclare : « Jéhovah le Souverain Seigneur est mon énergie vitale ; il rendra mes pieds pareils à ceux des biches, et sur mes hauteurs il me fera marcher ».
L’énergie, la force ne peut venir que de Jéhovah.
En conclusion, Jéhovah est un travailleur, Jésus est aussi un travailleur. Nous devons aussi être des travailleurs durs à la tâche. Le plus grand travail que nous pouvons accomplir c’est de prêcher la bonne nouvelle du Royaume.
Que chacun de nous continue de refléter la gloire de Dieu en accomplissant de belles œuvres. Cela procurera de la joie dans le cœur de Jéhovah parce que souvenez-vous ce que dit l’apôtre Paul : « Nous sommes un produit de son travail pour des œuvres bonnes »
Quoique nous fassions, faisons tout pour la gloire de Dieu et que la bénédiction de Jéhovah soit sur chacun d’entre vous.



Michèle
SURVEILLANT TJ
SURVEILLANT TJ

Messages : 30
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012 Empty Re: Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012

Message  christelle le Lun 26 Mar - 19:31

Bonjour ma soeur Michèle,

Je me suis permise de faire un copier-coller sur facebook pour en faire profiter les frères et soeurs, en mettant ton nom. J'espère ne pas avoir fait mal... Si tu veux que je le retire de facebook, je le ferai.

Fraternellement

Christelle
christelle
christelle
SURVEILLANT TJ
SURVEILLANT TJ

Messages : 51
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 45
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012 Empty Re: Discours spécial par écrit (mot à mot) du surveillant de zone frère BREAUX Gary Dimanche 11 mars 2012

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum