Aucun résident étranger ne passait la nuit dehors ; mes portes, je les laissais ouvertes sur le sentier. — Job 31:32.

Aller en bas

Aucun résident étranger ne passait la nuit dehors ; mes portes, je les laissais ouvertes sur le sentier. — Job 31:32. Empty Aucun résident étranger ne passait la nuit dehors ; mes portes, je les laissais ouvertes sur le sentier. — Job 31:32.

Message  jeremie le Mar 25 Sep - 0:46

Texte pour le lundi 24 septembre 2012


Job était hospitalier (Job 31:31, 32). Faut-il être riche pour “ suiv[re] la voie de l’hospitalité ” ? (Rom. 12:13.) Non. Nous pouvons partager avec d’autres quelque chose de simple, nous souvenant que “ mieux vaut un plat de légumes, là où il y a de l’amour, qu’un taureau engraissé à la crèche et de la haine avec ”. (Prov. 15:17.) Quoi de plus agréable que de se retrouver avec un compagnon fidèle autour d’un repas, même simple, dans une ambiance qui respire l’amour ! Sans compter les bienfaits spirituels que nous en retirons. Comme l’hospitalité de Job devait être spirituellement revigorante ! Cet homme exempt d’hypocrisie n’avait rien à voir avec les impies qui se sont glissés dans la congrégation primitive et qui “ admir[ai]ent les personnes pour en tirer profit ”. (Jude 3, 4, 16.) Par ailleurs, Job ne couvrait pas ses transgressions ni ne ‘ cachait sa faute dans la poche de sa chemise ’ de peur qu’on ne le méprise en apprenant ce qu’il avait fait. Il souhaitait que Dieu l’examine. — Job 31:33-37. w10 15/11 5:16, 17.
jeremie
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum