Hasard ou conception ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Yasashi le Sam 12 Avr - 12:14

Hasard ou conception ?


Hasard ou conception ? - Page 2 Chouette5

Les plumes de la chouette

▪La chouette, tout comme le hibou, fait bien des envieux dans le milieu de l’aéronautique. Pourquoi ? Parce que son vol est silencieux. “ Aucun autre oiseau ne vole aussi discrètement ”, affirme le site Internet de National Geographic. Quel est le secret du rapace ?
Considérez ceci : La circulation de l’air sur les plumes de la majorité des oiseaux en vol crée des turbulences parfois bruyantes. Avec la chouette, c’est différent. Sur leur bord postérieur, les plumes de ses ailes sont dotées de franges qui dispersent les ondes sonores générées par l’écoulement de l’air au-dessus des ailes, lors du mouvement descendant. Duveteux, le plumage du corps de l’animal absorbe le reste du son.
Les constructeurs aéronautiques aimeraient exploiter le secret du vol quasi silencieux de la chouette. Avec des avions moins bruyants, les aéroports où les limites d’émissions acoustiques sont draconiennes pourraient autoriser des décollages ou des atterrissages à des heures plus tardives ou plus matinales. Des améliorations dans ce domaine sont déjà à l’étude. “ Nous n’en sommes qu’aux balbutiements ”, déclare Geoffrey Lilley, professeur honoraire d’aéronautique à l’université de Southampton (Angleterre), ajoutant qu’il faudra probablement des dizaines d’années avant qu’un tel avion soit conçu.

Qu’en pensez-vous ? Les plumes frangées réductrices de bruit de la chouette sont-elles le fruit du hasard ou d’une conception ?
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Yasashi le Sam 12 Avr - 12:14

La beauté de la création de Jéhovah ¤_¤  Hasard ou conception ? - Page 2 121869 
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Yasashi le Jeu 17 Avr - 6:58

Hasard ou conception ?



Le système de pulvérisation d’un coléoptère



Hasard ou conception ? - Page 2 Orycnasi


▪ Même si sa longueur excède rarement les deux centimètres, son mécanisme de défense, unique en son genre, l’a rendu célèbre. Quand il se sent menacé, il pulvérise, depuis l’extrémité de son abdomen, un mélange liquide nauséabond et brûlant, qui repousse araignées, oiseaux et même grenouilles.

Considérez ceci : Ce scarabée, le bombardier, est équipé “ d’une paire de glandes qui s’ouvrent à la pointe de l’abdomen ”. Chaque glande est munie d’un réservoir contenant un composé acide et du peroxyde d’hydrogène, ainsi que d’une chambre de réaction contenant des enzymes dissoutes dans de l’eau. Pour se protéger, l’insecte peut faire passer la solution des réservoirs vers ces chambres et déclencher une réaction chimique. Le résultat ? Un mélange toxique de produits chimiques, d’eau et de gaz est pulvérisé à environ 100 °C sur l’agresseur. Les chambres de réaction ne mesurent pas plus d’un millimètre et demi de long, mais cela n’empêche pas le bombardier de pouvoir changer la vitesse, la direction et la consistance de son spray toxique.

Les chercheurs étudient le bombardier pour concevoir des pulvérisateurs plus efficaces et plus respectueux de l’environnement. Ils ont ainsi découvert que ce scarabée utilise des soupapes d’admission antiretour pour permettre l’entrée des agents chimiques dans les chambres de réaction, mais aussi une soupape d’échappement qui permet leur expulsion. Les ingénieurs espèrent mettre au point une technique de pulvérisation s’inspirant du bombardier pour les moteurs des voitures, les extincteurs ou les dispositifs d’administration de produits médicamenteux tels que les inhalateurs. Le professeur Andy McIntosh de l’université de Leeds, en Grande-Bretagne, a déclaré : “ Jusque-là, personne n’avait étudié le scarabée du point de vue de la physique et de l’ingénierie comme nous l’avons fait, et nous n’imaginions pas tout ce qu’il allait nous apprendre. ”

Qu’en pensez-vous ? Le système à soupapes du bombardier alliant combustion et explosion s’est-il formé par hasard ? Ou est-il le résultat d’une conception ?
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  jeremie le Jeu 17 Avr - 8:02

qu'est-ce qu'un coléoptère?

Les coléoptères sont un ordre d’insectes et comptent plus de 300.000 espèces dans le monde ! Parmi eux on peut citer les scarabées, les dytiques, les coccinelles …. Présents dans tous les milieux (arides, aquatiques, forêts tropicales), certains sont phytophages : ils se nourrissent de végétaux (fleurs, fruits, racines, feuilles, bourgeons, graines, bois...), d’autres sont carnivores et se nourrissent d’insectes ou de cadavres d’animaux, d’autres sont xylophages et consomment du bois.

Les coléoptères (du grec koleos: étui, pteron : aile) se distinguent des autres insectes par la présence d’élytres, ailes antérieures épaisses et cornées recouvrant en grande partie l’abdomen. Les ailes postérieures qui servent au vol sont quant à elles membraneuses et repliées sous les élytres, bien cachées et bien protégées. Ses élytres protègent l’insecte contre la déshydratation, les blessures et dans de très rares cas (pour certains coléoptères aquatiques) elles permettent même de retenir l’air et de permettre à l’insecte de respirer sous l’eau grâce à sa « bulle » d’air personnelle.


Le développement des coléoptère

Le développement des coléoptères se découpe en quatre stades: l'œuf, la larve, la nymphe et l'adulte (ou imago). Du stade d’œuf à l’adulte parfait (l’imago) le coléoptère va ainsi subir toute une série de transformations.
Ils sont généralement pondus dans le milieu où la larve trouve sa nourriture : par exemple dans le bois pour les larves saproxyliques qui se nourrissent de bois mort, ou bien sur un rosier pour les coccinelles dont les larves se régaleront des pucerons, ou sous les feuilles mortes pour les larves de Carabe qui mangent des vers dans la litière forestière, ou même sur une feuille de plante nourricière pour les larves de Chrysomèle qui grignotent les végétaux.


Les larves

Les larves de coléoptère sont constituées de 13 segments : un au niveau de la tête, trois au niveau du thorax (qui porte trois paires de pattes) et neuf au niveau de l’abdomen. Leur tête, extrêmement développée, présente des mandibules broyeuses similaires à celles des adultes. Pour la grande partie des espèces, le développement de la larve s’étale sur quelques mois. Pour d’autres il va être beaucoup plus long : 4 ans chez le rhinocéros (Orycites nasicornis), ou même 6 ans chez le lucane cerf volant (Lucanus cervus) ! Cela rend donc ces espèces très fragiles à toute perturbation de leur milieu.

Les nymphes

Pendant quelques jours, les larves se transforment ensuite en nymphe, équivalent de la chrysalide chez le papillon. Celle-ci va subir d’importantes modifications tout au long desquelles elle reste immobile sans se nourrir. La nymphe va au fur et à mesure se pigmenter, et laisser transparaitre la forme de l’insecte.

L’imago : l’insecte adulte

Les adultes émergent au début de l’été et ne vivent en général que quelques semaines au cours desquelles ils n’ont qu’un seul objectif : se reproduire. Dans la plupart des cas même, l’adulte meurt dès qu’il s’est reproduit. Certains adultes ne se nourrissent pas et survivent grâce aux réserves accumulées dans leur corps par la larve. D’autres adultes consomment des substances à fort pouvoir énergétique (nectar des fleurs, fruits pourris, sève suintant des blessures d’arbres) pour subvenir à leurs besoins durant la course à la reproduction.

Les coléoptères rendent de nombreux services !

Les coléoptères représentent une part importante de la biodiversité forestière puisque 95% de la biomasse des invertébrés mangeurs de bois sont des coléoptères. De plus, le quart des coléoptères utilisent le bois mort pour se loger et se nourrir. Ils participent ainsi activement à la décomposition du bois mort, mais aussi à la pollinisation des fleurs. Ce sont également des proies idéales pour de nombreux animaux tels les pics. Ils font donc partie intégrante de la chaîne alimentaire.

Des espèces qui se raréfient !

Du fait du manque de vieux arbres et de bois mort en forêt et de la disparition des milieux semi ouverts (vergers, bosquets, haies,…), de nombreux coléoptères disparaissent. On estime ainsi que la plupart des coléoptères sont en forte régression et menacent de disparaître, d’où l’extrême importance de les protéger.
jeremie
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Yasashi le Lun 21 Avr - 8:05



Hasard ou conception ?





Le bec du toucan


▪ Vu sa maladresse en vol, le toucan d’Amérique centrale et du Sud se déplace principalement en sautillant. Le cri de certaines espèces s’apparente, pour la sonorité, à celui de la grenouille, mais en plus puissant. En fait, il peut porter, à travers la jungle, à près d’un kilomètre ! Mais ce qui fascine peut-être le plus les scientifiques, c’est le bec du toucan.

Considérez ceci : Le bec du toucan peut représenter plus du tiers de la taille de l’oiseau. On pourrait croire qu’il est lourd, mais ce n’est pas le cas. “ Sa surface est faite de kératine, la même substance que l’on trouve dans les ongles et les cheveux ”, explique le professeur de science des matériaux Marc André Meyers. “ Elle est en fait composée de nombreuses couches de minuscules plaques hexagonales, se chevauchant comme des bardeaux sur un toit. ”

On a comparé la consistance du bec du toucan à celle d’une éponge sèche. Certaines parties sont creuses, tandis que d’autres sont faites d’entretoises osseuses et de membranes. Le résultat est un bec léger d’une solidité impressionnante. “ On croirait presque que le toucan a une connaissance approfondie du génie mécanique ”, déclare Marc André Meyers.

La façon dont son bec est fait permet au toucan d’absorber des chocs violents. Des scientifiques pensent qu’un tel bec peut servir de modèle aux ingénieurs travaillant dans l’industrie automobile ou aéronautique. “ Des tableaux de bord qui reproduiraient la structure du bec du toucan pourraient offrir une meilleure protection aux automobilistes en cas d’accident ”, estime M. Meyers.

Qu’en pensez-vous ? Le bec du toucan, si solide et néanmoins si léger, est-il apparu par hasard ? Ou bien a-t-il été conçu ?

Hasard ou conception ? - Page 2 Toucan-Facts-For-Kids
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Yasashi le Mer 7 Mai - 8:40

Hasard ou conception ?



Le goût


Hasard ou conception ? - Page 2 26756


▪ Sitôt croqué, sitôt goûté ! Dès la première bouchée, votre sens du goût entre en action. Mais comment fonctionne ce mécanisme remarquable ?

Considérez ceci : Sur notre langue, comme ailleurs dans notre bouche et notre gorge, des cellules de la peau sont regroupées en bourgeons gustatifs. Nombre d’entre eux se trouvent dans les papilles, situées à la surface de la langue. Un bourgeon gustatif peut contenir une centaine de cellules réceptrices du goût, chacune détectant une des quatre saveurs fondamentales que sont l’acide, l’amer, le salé et le sucré*. Ce qui est épicé relève d’une tout autre catégorie. Les épices stimulent en effet les récepteurs de la douleur, et non ceux du goût ! Quoi qu’il en soit, les récepteurs gustatifs sont reliés à des nerfs sensoriels qui, excités par les éléments chimiques de la nourriture, transmettent instantanément des signaux à la région inférieure du tronc cérébral.

Mais notre bouche ne fait pas tout. Les quelque cinq millions de récepteurs olfactifs de notre nez, qui nous permettent de détecter plus de 10 000 odeurs différentes, jouent un rôle essentiel dans le processus du goût. On a ainsi estimé que 75 % de ce que nous appelons le goût nous vient en fait des informations fournies par notre nez.

Des scientifiques ont mis au point un “ nez ” artificiel, un dispositif électrochimique utilisant des capteurs de gaz. Toutefois, le neurophysiologiste John Kauer a écrit dans Research/Penn State : “ Tout mécanisme artificiel restera extrêmement simple comparé au modèle naturel, qui est merveilleusement élégant et complexe. ”

Indéniablement, le goût contribue au plaisir d’un repas. Quant à savoir pourquoi nous préférons une saveur à une autre, les chercheurs s’interrogent toujours. La revue Science Daily déclare : “ Si la science a mis à nu le fonctionnement du corps humain dans de nombreux domaines fondamentaux, le goût et l’odorat gardent encore une part de mystère. ”

Qu’en pensez-vous ? Le goût est-il apparu par hasard ? Ou témoigne-t-il d’une conception ?

[Note]
Depuis quelques années, certains scientifiques ajoutent la saveur umami à cette liste. Ce terme désigne la saveur des sels atypiques de l’acide glutamique. L’un de ces sels est un exhausteur de goût, le glutamate.
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  jeremie le Mar 13 Mai - 11:12

Toucan est le nom vernaculaire de 12 espèces (soit en tout, 23 taxons) d'oiseaux de l'ordre des Piciformes et de la famille des Ramphastidés, proches des araçaris et des toucanets qui, dans le langage courant, sont aussi appelés « toucans ».

Son long bec très léger et vascularisé lui permet de réguler sa température.
Le nom français semble être directement emprunté (1557) au tupi « tucana » qui signifierait « bec osseux »
Dans son grand bec, sa longue langue lui permet d'attraper et de manger des insectes, des fruits et des graines. Pendant la période des amours, le toucan attire les femelles en faisant une parade très bruyante. À la naissance les oisillons sont aveugles et n'ont pas de plumage. La ponte comprend en général 2 à 4 œufs que les deux adultes couvent à tour de rôle. Ils sont nourris de fruits et d'insectes. Le plumage apparait au bout d'un mois. Le départ du nid s'effectue entre 47 et 49 jours. Le toucan régule sa température grâce à son bec. Glenn Tattersall, de la Brock University (Canada), a trouvé un rôle à cet appendice qui représente près de la moitié de la surface corporelle de ces oiseaux. En les filmant en infrarouge, dès que la température dépasse 16 °C, le bec du toucan s'échauffe jusqu'à une dizaine de degrés supplémentaire. Dans cet organe richement vascularisé, c'est le sang qui joue le rôle de liquide de refroidissement. Les vaisseaux, contractés pour éviter la déperdition de chaleur lorsqu'il fait froid, sont dilatés et irradient de la chaleur vers l'extérieur quand la température ambiante augmente. Le phénomène est similaire à celui qui se produit dans les oreilles de l'éléphant, à la différence que la « climatisation » du toucan est quatre fois plus efficace que celle du pachyderme.
jeremie
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  jeremie le Mar 13 Mai - 11:35

Que serait le goût sans la vue, la mémoire, la senteur, le plaisir ? Lorsqu’on parle du goût, on ne pense pas toujours à l’ensemble des sensations qui permettent d’identifier ce que l’on mange. L’aspect, l’odeur, la saveur, l’arôme, la texture, le croquant… sont autant de paramètres qui participent à l’appréciation d’un aliment. Tous nos sens conditionnent les goûts que nous percevons
et envoient au cerveau une multitude de messages destinés à nous faire reconnaître ce qui est bon.
Grâce à la salive, les aliments libèrent des molécules sapides qui se fixent sur les récepteurs chimiques de la langue. Ces bourgeons du goût sont constitués d’un nombre très variable de cellules. Chacun d’eux peut capter plusieurs dizaines de molécules sapides distinctes et il n’est pas spécialisé dans la perception d’une seule saveur. Dans le même temps, il réagit différemment à l’arrivée d’un aliment
en fonction du nombre de cellules excitées. Les goûts sucrés et amers, pourtant antinomiques, peuvent être perçus par les
mêmes récepteurs et procurent pourtant une sensation bien différente. Les neurobiologistes ont ainsi découvert que nos papilles ne se limitent pas à transmettre quatre saveurs sucrée, salée, acide et amère. Nous percevons en réalité un continuum gustatif qui résulte de nombreuses saveurs mais nous disposons de peu de mots pour exprimer leur diversité.
Le langage ne permet pas de décrire toutes les sensations gustatives d’autant que d’une personne à l’autre, la
sensibilité du goût varie considérablement.

Dans le langage courant le sens du goût est seulement attribué à la langue. La saveur d’un aliment est une sensation qui naît sur la langue au niveau des papilles. Mais nous sommes aussi sensibles aux odeurs et à d’autres sensations
gustatives. Quand un aliment est mâché dans la cavité buccale, des molécules odorantes se dégagent et circulent dans l’arrière gorge. Elles arrivent dans la cavité nasale et stimulent les récepteurs olfactifs. Cette voie rétro-nasale permet
la perception de l’arôme de l’aliment qui est responsable de 90% de la sensation du goût ! L’odorat, joue donc un rôle prépondérant dans la sensation gustative :
un gros rhume fait perdre presque tout son goût à la nourriture et des expériences de dégustation ont démontré que le « goût » de nombreux vins est essentiellement olfactif.
La langue dispose aussi de récepteurs sensibles à la température, à la pression, aux propriétés tactiles des aliments. Les dents transmettent aussi des informations mécano-réceptrices lors de la mastication et engendrent des informations nerveuses qui amplifient le message gustatif : lorsqu’une dent est dévitalisée, la perception des saveurs diminue.


1/ La vue est le premier sens qui nous
renseigne sur ce que nous mangeons : l’aspect est très important, il agit sur l’acceptation ou le refus de l’aliment.
2/ L’olfaction directe qui précède la mise en bouche renseigne sur l’odeur ou le fumet
des aliments. L’odorat est aussi un sens très déterminant dans nos choix
alimentaires et dans la sensation du goût.
3/ Dans la cavité buccale, les saveurs apportées par les molécules sapides sont
captées par les bourgeons du goût. Des récepteurs non gustatifs intègrent aussi
des informations sur la texture et la température des aliments.
4/ Le goût est essentiellement perçu par l’olfaction rétro nasale. Les arômes libérés
dans la bouche par la mastication remontent vers la cavité nasale et stimulent
les cellules nerveuses de l’odorat.
jeremie
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Yasashi le Lun 16 Juin - 7:01


HASARD OU CONCEPTION ?



Hasard ou conception ? - Page 2 8


L’étonnant cerveau de l’écureuil terrestre arctique

La température corporelle d’un animal qui entame son hibernation baisse fortement. Jusqu’où peut-elle aller ? L’écureuil terrestre arctique bat tous les records : une étude menée sur 12 spécimens a révélé que sa température tombait à -2,9 °C ! On pourrait alors s’attendre à ce que son cerveau gèle. Comment l’écureuil fait-il pour survivre ?

Considérez ceci : Toutes les deux ou trois semaines pendant son hibernation, l’écureuil se met à frissonner pour faire remonter sa température à son niveau normal (36,4 °C). Il garde cette température durant 12 à 15 heures. Les chercheurs disent que cette période de réchauffement, bien que brève, est en partie responsable de la survie du cerveau. De plus, pendant l’hibernation, la tête de l’écureuil semble rester légèrement plus chaude que le reste du corps. Lors de tests en laboratoire, la température du cou des écureuils mentionnés plus haut ne descendait jamais en dessous de 0,7 °C.
Quand l’hibernation prend fin, le cerveau de l’écureuil retrouve une activité normale au bout d’environ deux heures. Une étude indique même qu’il fonctionne encore mieux qu’avant ! Les scientifiques sont stupéfaits de cette incroyable récupération. Ils comparent ce phénomène à de jeunes pousses qui sortent d’une terre brûlée quelques jours seulement après un incendie.
Les chercheurs espèrent que leur étude de l’écureuil terrestre arctique leur permettra de mieux comprendre les capacités du cerveau humain. Ils espèrent découvrir comment empêcher, voire réparer, les lésions cellulaires dues à une maladie cérébrale, comme la maladie d’Alzheimer.
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Dov le Mar 17 Juin - 0:47

oui encore une fois de plus nous pouvons constater que la création de Jéhovah et quelque chose de merveilleux en fait elle témoigne de la grande sagesse de la grande intelligence du Grand Jéhovah
Dov
Dov
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 289
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Yasashi le Mer 16 Juil - 10:23

Hasard ou conception ?

Hasard ou conception ? - Page 2 88806164_o

Le système d’orientation de la tortue de mer

● Selon des chercheurs, la migration de la tortue de mer entre la zone où elle se nourrit et la plage où elle pond est “ une des plus remarquables prouesses du règne animal ”. Ce reptile les intrigue depuis des dizaines d’années.
Considérez ceci : Tous les deux à quatre ans, la tortue caouane rejoint le rivage pour pondre dans le sable. Elle cache une centaine d’œufs dans chaque nid. Une fois éclos, les bébés tortues se dirigent vers l’océan. Débute alors un incroyable voyage de près 13 000 kilomètres dans l’Atlantique. Des années plus tard, les femelles adultes reviendront, pour pondre à leur tour, sur la plage même où elles ont éclos !
Comment s’orientent-elles ? “ Il semble qu’elles aient hérité d’une sorte de carte magnétique ”, explique le biologiste américain Kenneth Lohmann (de l’Université de Caroline du Nord) dans National Geographic News. Des recherches indiquent que la tortue détermine sa position en détectant l’inclinaison et l’intensité du champ magnétique terrestre. Grâce à cette capacité étonnante, de tout petits reptiles sans défense entreprennent leur migration dans l’Atlantique, “ et ce sans suivre d’autres tortues ”, précise M. Lohmann.
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Dov le Mer 16 Juil - 11:18

Les tortues savent non seulement à quelle latitude elles nagent, mais aussi à quelle longitude tout simplement car elles suivent le champ magnétique qui parcourt la Terre, d'après des scientifiques américains dont l'étude est publiée dans la revue Current Biology.

Les tortues marines nagent des milliers de kilomètres sans jamais se perdre. Après l'éclosion, les jeunes tortues rampent jusqu'à la mer, elles savent déjà où elles doivent aller précisément. Elles savent qu'elles doivent se rendre jusqu'à l'eau et dans quel sens se diriger. Comment expliquer ce sens de l'orientation inné? Les scientifiques viennent de le découvrir.

Ceux-ci savaient déjà que les tortues savaient à quelle latitude elles nageaient. Concernant la longitude, il a fallu plus de temps pour découvrir comment les tortues fonctionnaient. En fait, ces dernières se fient au champ magnétique. D'après les tests effectués, les jeunes tortues modifient leur route lorsque le champ magnétique change.
Dov
Dov
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 289
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hasard ou conception ? - Page 2 Empty Re: Hasard ou conception ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum