La Vérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Vérité

Message  Yasashi le Ven 21 Fév - 8:17


Dites la vérité à votre prochain



“ Maintenant que vous avez rejeté le mensonge, dites la vérité chacun à son prochain. ” — ÉPH. 4:25.


VÉRITÉ. Ce mot est sujet à controverse depuis la nuit des temps. Alcée, un poète grec qui a vécu entre le VIIe et le VIe siècle av. n. è., a dit : “ La vérité est dans le vin. ” Il laissait entendre par là que le seul moyen d’obtenir la vérité de quelqu’un, c’est de le faire boire. Au Ier siècle de n. è., le gouverneur romain Ponce Pilate a lui aussi exprimé un point de vue tortueux sur le sujet, lorsqu’il a demandé d’un ton sceptique à Jésus : “ Qu’est-ce que la vérité ? ” — Jean 18:38.

Nos contemporains ont des avis très contradictoires sur la vérité. Pour beaucoup, le mot “ vérité ” a le sens qu’on veut bien lui donner. “ À chacun sa vérité ”, entend-on parfois. D’autres ne disent la vérité que quand ça les arrange. Le livre L’importance de mentir (angl.) affirme que l’honnêteté “ est peut-être un noble idéal, mais elle a peu de valeur dans la lutte à mort pour la survie et la sécurité. En cette affaire, l’homme n’a pas le choix. Il doit mentir pour vivre. ”

Les disciples de Christ ne partagent absolument pas ces conceptions. Jésus n’avait pas une approche purement intellectuelle de la vérité. Il disait toujours la vérité. D’ailleurs ses détracteurs l’ont eux-mêmes reconnu, en ces termes : “ Enseignant, nous savons que tu es véridique et que tu enseignes la voie de Dieu avec vérité. ” (Mat. 22:16). Aujourd’hui, les vrais chrétiens imitent Jésus sous ce rapport : ils n’hésitent pas à dire la vérité. Ils sont persuadés du bien-fondé du conseil de Paul : “ Maintenant que vous avez rejeté le mensonge, dites la vérité chacun à son prochain. ” (Éph. 4:25). Nous allons donc nous arrêter sur trois questions qui découlent de cette déclaration de Paul. Premièrement : qui est notre prochain ? Deuxièmement : que signifie “ dire la vérité ” ? Et troisièmement : comment cette exhortation s’applique-t-elle dans notre vie de tous les jours ?

Qui est notre prochain ?


Au Ier siècle de n. è., certains chefs juifs enseignaient que seul un Juif, ou un ami intime, méritait d’être appelé “ prochain ”. Jésus, pour sa part, a reflété à la perfection la personnalité et la pensée de son Père (Jean 14:9). Fait intéressant, par son attitude, Jésus a montré à ses disciples que Dieu ne tient pas une race, ou une nationalité, pour supérieure aux autres (Jean 4:5-26). L’esprit saint a plus tard révélé à l’apôtre Pierre que “ Dieu n’est pas partial, mais qu’en toute nation l’homme qui le craint et pratique la justice est agréé de lui ”. (Actes 10:28, 34, 35.) Par conséquent, nous devrions considérer tout humain comme étant notre prochain, et faire preuve d’amour même envers celui qui se comporte en ennemi à notre égard. — Mat. 5:43-45.

Cela étant posé, qu’entendait Paul par ‘ dire la vérité à notre prochain ’ ? Dire la vérité, cela signifie énoncer des paroles qui sont conformes à la réalité, sans user de dissimulation. Les vrais chrétiens ne déforment pas les faits pour induire quelqu’un en erreur, car ils ‘ ont en aversion ce qui est mauvais et sont attachés à ce qui est bon ’. (Rom. 12:9.) À l’exemple du “ Dieu de vérité ”, nous devons veiller à nous montrer honnêtes et sincères dans toutes nos manières d’agir (Ps. 15:1, 2 ; 31:5). Par des termes bien pesés, nous pouvons démêler des situations délicates avec tact, sans avoir à recourir à la tromperie. — Lire Colossiens 3:9, 10.

Faire preuve d’honnêteté signifie-t-il pour autant révéler les moindres détails à quiconque nous pose une question ? Pas obligatoirement. Durant son ministère, Jésus a montré que certaines personnes ne méritaient pas qu’on leur réponde directement ou qu’on leur révèle certains renseignements. Notez, par exemple, sa répartie quand des chefs religieux hypocrites lui ont demandé d’où lui venait le pouvoir d’accomplir des signes et des miracles : “ Je vais vous poser une seule question. Vous me répondez, et je vous dirai, moi aussi, par quel pouvoir je fais ces choses. ” Comme les scribes et les anciens refusaient de lui répondre, Jésus a conclu : “ Moi non plus je ne vous dis pas par quel pouvoir je fais ces choses. ” (Marc 11:27-33). Jésus savait qu’il avait affaire à des hommes corrompus et impies ; dès lors, il ne s’est pas senti tenu de répondre à leur question (Mat. 12:10-13 ; 23:27, 28). Il en va de même pour nous aujourd’hui : nous devons nous méfier des apostats et d’autres individus malfaisants qui recourent à la fourberie et à la ruse à des fins purement égoïstes. — Mat. 10:16 ; Éph. 4:14.

Paul a lui aussi évoqué des personnes à qui il n’est pas toujours très judicieux de répondre de manière détaillée. C’est le cas de ces personnes ‘ bavardes et qui se mêlent des affaires des autres, qui parlent de choses dont elles ne devraient pas parler ’. (1 Tim. 5:13.) Quelqu’un qui s’ingère dans les affaires d’autrui ou qui ne sait pas garder une confidence est parfois surpris que d’autres hésitent à lui révéler des détails sur leur vie privée. D’où la sagesse de suivre ce conseil de Paul : ‘ Efforcez-vous de vivre tranquilles et de vous occuper de vos propres affaires. ’ (1 Thess. 4:11). Il arrive cependant que les anciens aient à nous demander des renseignements d’ordre personnel dans le cadre de leurs attributions théocratiques. Ne nous retenons pas de leur dire la vérité ; notre coopération sera très appréciée et leur facilitera la tâche. — 1 Pierre 5:2.

w09 15/6 p. 16-20
avatar
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité

Message  jeremie le Ven 21 Fév - 15:28

Étant véridique dans toutes ses voies, Jéhovah attend de ses adorateurs qu’ils soient eux aussi véridiques. Le psalmiste a écrit : “ Ô Jéhovah, qui sera l’hôte de ta tente ? Qui résidera dans ta montagne sainte ? Celui qui marche de façon intègre et qui pratique la justice, et qui exprime la vérité dans son cœur. ” (Psaume 15:1, 2). Pour les Juifs qui chantaient ces paroles, la mention de la montagne sainte de Jéhovah évoquait sans aucun doute le mont Sion, où le roi David avait apporté l’arche de l’alliance dans la tente qu’il avait dressée (2 Samuel 6:12, 17). La montagne et la tente faisaient penser au lieu où Jéhovah résidait, figurément parlant. C’est là qu’on pouvait approcher Jéhovah pour implorer sa faveur.
Quiconque souhaite être l’ami de Jéhovah doit exprimer la vérité “ dans son cœur ”, et pas simplement avec ses lèvres. Les vrais amis de Dieu doivent avoir le cœur sincère et faire preuve d’une “ foi sans hypocrisie ”, car les actes de véracité viennent du cœur (1 Timothée 1:5 ; Matthieu 12:34, 35). Un ami de Dieu n’est ni tortueux ni trompeur, car “ l’homme de [...] tromperie, Jéhovah le déteste ”. (Psaume 5:6.) Sur toute la terre, les Témoins de Jéhovah s’efforcent d’imiter leur Dieu en étant véridiques. L’article suivant développera ce thème.
Nous devons prendre au sérieux ce que Jéhovah nous révèle dans sa Parole. Il est ce qu’il prétend être, et il fera ce qu’il affirme vouloir faire. Nous avons toutes les raisons de mettre notre confiance en lui. Nous pouvons le croire lorsqu’il assure qu’il “ fera venir la vengeance sur ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à la bonne nouvelle concernant notre Seigneur Jésus ”. (2 Thessaloniciens 1:8.) Nous pouvons également lui faire confiance lorsqu’il déclare qu’il aime ceux qui poursuivent la justice, qu’il accordera la vie éternelle à ceux qui exercent la foi, et qu’il éliminera les douleurs, les cris et même la mort. Il a souligné le caractère certain de cette dernière promesse en ordonnant à l’apôtre Jean : “ Écris, parce que ces paroles sont fidèles et vraies. ” — Révélation 21:4, 5 ; Proverbes 15:9 ; Jean 3:36.
Satan est tout le contraire de Jéhovah. Loin d’éclairer, il trompe. Dans ses efforts pour détourner les humains du culte pur, il répand nombre de mensonges. Par exemple, il voudrait nous faire croire que Dieu est distant, qu’il est insensible aux souffrances qui existent sur la terre. Or la Bible révèle que Jéhovah se soucie profondément de ses créatures, et que le mal et les souffrances l’affligent (Actes 17:24-30). Satan voudrait aussi nous faire croire que les objectifs spirituels sont une perte de temps. Les Écritures nous assurent au contraire que ‘ Dieu n’est pas injuste pour oublier notre œuvre et l’amour que nous avons montré pour son nom ’. Elles disent même clairement qu’“ il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. — Hébreux 6:10 ; 11:6.
L’apôtre Paul a écrit de Satan : “ Le dieu de ce système de choses a aveuglé l’intelligence des incrédules, pour que la lumière de la glorieuse bonne nouvelle concernant le Christ, qui est l’image de Dieu, ne puisse percer. ” (2 Corinthiens 4:4). À l’exemple d’Ève, certains sont complètement trompés par Satan le Diable. D’autres imitent Adam, qui n’a pas été trompé, mais qui a délibérément choisi le chemin de la désobéissance (Jude 5, 11). Il est donc essentiel que les chrétiens demeurent vigilants et restent attachés à la vérité.
avatar
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum