L’arche de Noé et l’architecture navale

Aller en bas

L’arche de Noé et l’architecture navale Empty L’arche de Noé et l’architecture navale

Message  Yasashi le Ven 11 Avr - 6:49

L’arche de Noé et l’architecture navale


Depuis plus de 40 ans, j’exerce la profession d’ingénieur du génie maritime. Mon travail consiste à concevoir des navires, de formes et de dimensions diverses, ainsi que leurs systèmes de propulsion, mécaniques et autres. En 1963 — j’habitais alors en Colombie-Britannique (Canada) —, un Témoin de Jéhovah m’a montré que le livre biblique de la Genèse présentait l’arche de Noé comme un long coffre. Intrigué par cette description, j’ai voulu approfondir le sujet.
D’après le récit de la Genèse, Dieu a décidé de purifier la terre de la méchanceté en la submergeant. Il a ordonné à Noé de construire une arche dans laquelle lui, sa famille et des représentants du règne animal trouveraient refuge pendant le déluge. Il en a défini les mesures : 300 coudées* de long, 50 de large et 30 de haut, soit, au bas mot, 133,50 m par 22,30 m par 13,40 m (Genèse 6:15). Son volume avoisinait donc 40 000 m3

Architecture de l’arche

L’arche comportait trois ponts, qui la consolidaient et offraient une surface de plancher totale de 8 900 m2. Elle était faite en bois résineux (du cyprès probablement), donc résistant à l’eau, et était calfatée avec du goudron en dedans et en dehors (Genèse 6:14-16). Le récit ne précise pas comment Noé a assemblé les pièces de bois. Mais avant la narration du déluge, la Bible fait mention de forgerons qui fabriquaient des outils en cuivre et en fer (Genèse 4:22). En tout cas, aujourd’hui encore, on utilise dans la construction de navires en bois des chevilles également en bois appelées gournables.
L’arche était divisée en compartiments, dotée d’une porte sur le côté et surmontée d’un tsohar, haut d’une coudée. Le tsohar était peut-être un toit à pignons sous lequel des ouvertures laissaient passer l’air et la lumière. Par contre, la Genèse ne parle ni de quille, ni de proue, ni de voiles, ni de rames, ni de gouvernails. En fait, le mot hébreu traduit par “ arche ” est employé aussi pour désigner la corbeille enduite de poix dont la mère du petit Moïse s’est servie afin de le faire flotter sur le Nil. — Exode 2:3, 10.

Une bonne tenue en mer

L’arche était six fois plus longue que large et dix fois plus longue que haute. De nombreux vaisseaux contemporains présentent des proportions identiques, si ce n’est que, dans leur cas, le rapport entre la longueur et la largeur est choisi en fonction de la puissance de propulsion requise. L’arche, elle, devait seulement flotter. A-t-elle joué correctement son rôle ?
La manière dont un vaisseau réagit au vent et aux vagues s’appelle la tenue en mer. Cette capacité dépend, elle aussi, des proportions du bâtiment. Les Écritures évoquent la pluie torrentielle qui a produit le déluge, et le vent que Dieu a fait passer ensuite (Genèse 7:11, 12, 17-20 ; 8:1). Elles n’indiquent pas la force du vent ni celle des vagues, mais ces éléments naturels ont probablement été aussi puissants et variables qu’ils peuvent l’être aujourd’hui. Plus le vent souffle fort et longtemps, plus les vagues sont hautes et espacées. En outre, s’il y a eu activité sismique, d’énormes vagues se sont sans doute formées.
Les proportions de l’arche contribuaient à sa stabilité ; elle ne pouvait donc pas chavirer. Elle était par ailleurs conçue pour affronter des forces qui pouvaient, par une grosse houle, la faire tanguer, c’est-à-dire osciller et plonger alternativement en avant et en arrière. Un tangage violent aurait malmené les passagers, humains et animaux. De plus, le tangage soumet un navire à de fortes contraintes. Sa structure doit donc être suffisamment solide pour ne pas céder en son milieu quand de fortes lames soulèvent en même temps l’avant et l’arrière. Inversement, lorsque le bateau est soulevé en son milieu par une grosse vague, sa proue et sa poupe restées dans le vide risquent de s’affaisser. Dieu a dit à Noé de prendre un rapport longueur/hauteur de 10 pour 1. Les constructeurs navals apprendraient plus tard, et seulement au prix de rudes leçons, qu’un tel rapport permet de résister à ces contraintes.

Sécurité et confort

De par sa forme de coffre, l’arche était certainement d’une flottabilité uniforme. Son poids aussi devait être uniformément réparti. Noé a vraisemblablement veillé à une bonne distribution de la cargaison, qui comprenait les bêtes et des réserves alimentaires pour plus d’un an. Une telle précaution réduit au minimum la pression qu’exerce le chargement sur la structure du navire. Ainsi, l’arche et ses passagers ont traversé le déluge universel indemnes grâce à deux facteurs essentiels : une architecture dictée par Dieu et la protection divine. Il ne fait aucun doute que Jéhovah a fait en sorte que l’arche se pose en un endroit sûr et approprié.
Mes recherches approfondies m’ont appris que ce que dit la Bible au sujet de l’arche de Noé tient debout et est en accord avec les méthodes modernes de construction navale. Bien sûr, la Genèse omet quantité de détails relatifs à l’arche et au déluge. J’espère qu’un jour, après la résurrection, je rencontrerai Noé ici-bas, sur la terre, parmi les familles d’humains et d’animaux dont l’existence a été rendue possible par l’arche, qu’il a mis tant de temps et de diligence à construire (Actes 24:15 ; Hébreux 11:7). Je commencerai par le remercier, ainsi que ses proches. Ensuite, je l’inonderai de questions ! — D’un de nos lecteurs.

La coudée est une mesure de longueur ancienne équivalant à la distance qui sépare le coude de l’extrémité du majeur. Il semble qu’au temps d’Israël elle ait été standardisée à 44,5 cm.

g 1/07 p. 20-22
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L’arche de Noé et l’architecture navale Empty Re: L’arche de Noé et l’architecture navale

Message  jeremie le Mar 13 Mai - 13:26

Textes donnant les indications : Génèse 6:14 à 16; genèse 7:11,12,17 à 20; 8:1
les caractérisques de cette construction sont vraiment remarquables, et Noé n'ayant aucune formation en matière de construction de bateaux, s'est tout simplement laissé guider par Dieu.
jeremie
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum