"J’aimais la violence"

Aller en bas

"J’aimais la violence"

Message  Yasashi le Mer 14 Mai - 6:49

J’aimais la violence



Par Salvador Garza

Enfant, j’aimais la violence. Je me battais pour un oui ou pour un non. M’ayant repéré, un champion de boxe de mon quartier m’a transmis son savoir. J’ai fini par passer professionnel et j’ai sillonné les États-Unis. J’ai aussi été garde du corps d’un malfrat.
Je me suis marié et j’ai eu six enfants, mais mon goût pour la violence n’a pas faibli pour autant. À l’époque, je tenais une boîte de nuit. À plusieurs reprises, on a essayé de me tuer, mais cette vie dangereuse me grisait. Un jour, dans une bagarre, j’ai tiré sur deux hommes et les ai grièvement blessés. Je devais même participer à l’enlèvement d’un politicien connu. Mais la police en a eu vent et m’a arrêté. Quand mes complices se sont fait coincer, une fusillade a éclaté. Tous sont morts. Finalement, mon sort de prisonnier était plus enviable !
J’ai été libéré au bout de plusieurs années. Un jour, en rentrant du travail, j’ai été pris de maux de tête invalidants. Très inquiet, j’ai appelé Dieu à l’aide. Ma femme, Dolores, qui étudiait la Bible avec les Témoins de Jéhovah, m’avait dit que Dieu a un nom : Jéhovah (Psaume 83:18). J’ai donc prié en utilisant ce nom.
Une fois rétabli, sur le conseil de ma femme, j’ai assisté aux réunions des Témoins dans leur Salle du Royaume. Leur intérêt sincère et leur gentillesse m’ont ému aux larmes. Alors, moi aussi, je me suis mis à étudier la Bible. Mon regard sur la vie a complètement changé. J’aimais beaucoup ce qu’on m’enseignait.
Par contre, l’apprentissage de la maîtrise de soi m’a pris un peu plus de temps... Je me souviens d’une fois où je prêchais de maison en maison avec mon ami Antonio. Un homme nous a injuriés. Hors de moi, j’ai levé la main sur lui. Heureusement qu’Antonio m’a retenu ! Par la suite, il a patiemment attiré mon attention sur la façon dont Jésus a réagi aux nombreuses moqueries et injures qu’il a subies. L’apôtre Pierre, qui avait collaboré étroitement avec Jésus, a d’ailleurs écrit : “ Quand on l’insultait, il ne rendait pas l’insulte. ” (1 Pierre 2:23). J’ai été très sensible à ces paroles.
Je repense régulièrement aux changements que j’ai opérés au fil des années, et je remercie Jéhovah pour son esprit saint, qui aide à exercer la maîtrise de soi et à devenir réellement pacifique (Galates 5:22, 23). Ma famille est stable et heureuse. Nous vivons dans la paix. J’ai par ailleurs la joie d’être prédicateur à plein temps, activité grâce à laquelle j’aide mon prochain à trouver la paix de Dieu.


g 8/12 p. 9
avatar
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’aimais la violence"

Message  jeremie le Mer 14 Mai - 9:55

Merci de ta belle recherche  cheers 

Oui les belles qualités qui sont les fruits de l'esprit sont donner par le Grand Jéhovah ce frère a changer de personnalité grâce au soutien de Jéhovah. Encore une fois comme le dit la Bible la personne se renouvelle puis elle continue sa course a avoir le prix qui, est la vie éternelle.
avatar
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum