Lundi 19 mai

Aller en bas

Lundi 19 mai Empty Lundi 19 mai

Message  Yasashi le Dim 18 Mai - 7:43

Texte pour le Lundi 19 mai


Oubliant les choses qui sont derrière et tendu vers celles qui sont devant (Phil. 3:13).


Du temps où il était un jeune Pharisien nommé Saul, Paul a commis des actes qu’il a plus tard regrettés. Il a par exemple mené une campagne de violentes persécutions contre les disciples de Christ. La Bible rapporte qu’aussitôt après le martyre d’Étienne, « Saul [...] se mit à traiter la congrégation avec violence. Pénétrant dans une maison après l’autre et traînant dehors hommes et femmes, il les livrait à la prison » (Actes 8:3). Très attaché au judaïsme, il estimait de son devoir devant Dieu d’anéantir le christianisme. Voilà pourquoi il a traqué les chrétiens avec férocité, « respirant [...] menace et meurtre contre [...] hommes et femmes » (Actes 9:1, 2 ; 22:4). Sitôt devenu chrétien, Paul a revu tout ce à quoi il était attaché. Cet ennemi implacable du christianisme en est devenu l’ardent défenseur (Actes 9:3-22). w13 15/1 4:4-6.

On pense bien qu'après ce lourd passé, Paul n'a pas forcement été accepté dans les congrégation comme il l'aurait souhait (Actes 9:21 ). Il était profondément reconnaissant à Dieu de l’avoir traité avec miséricorde, et il voulait tout faire pour que Dieu n’ait pas le sentiment de lui avoir accordé sa faveur imméritée en vain. Voilà pourquoi il a « peiné bien plus » que tous les autres apôtres. Son exemple nous convainc que, si nous confessons nos péchés et changeons de conduite, Jéhovah est disposé à nous pardonner même des péchés graves, à les effacer en vertu de la rançon offerte par Jésus.
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lundi 19 mai Empty Re: Lundi 19 mai

Message  gédéon22 le Lun 19 Mai - 15:28

*** w96 1/5 p. 31 Questions des lecteurs ***
Que voulait dire l’apôtre Paul en écrivant qu’il ‘ oubliait les choses qui sont derrière et était tendu vers celles qui sont devant ’ ? (Philippiens 3:13.) Est-il possible d’oublier délibérément quelque chose ?
Non ; il ne nous est généralement pas possible d’effacer volontairement un souvenir de notre mémoire. En fait, nous oublions souvent ce que nous voudrions nous rappeler et gardons en mémoire beaucoup de choses que nous préférerions oublier. Que voulait donc dire Paul en Philippiens 3:13 ? Voyons le contexte.
En Philippiens chapitre 3, Paul signale qu’il aurait des “ raisons d’avoir (...) confiance dans la chair ”. Il évoque son origine juive irréprochable et son zèle pour la Loi, des atouts dont il aurait pu tirer de nombreux avantages au sein de la nation d’Israël (Philippiens 3:4-6 ; Actes 22:3-5). Il y a pourtant renoncé, les considérant comme une perte. À cela une raison : il a trouvé quelque chose de mieux en “ la valeur éminente de la connaissance de Christ Jésus ”. — Philippiens 3:7, 8.
Le principal objectif de Paul est d’obtenir, non une position dans le monde, mais “ cette résurrection d’entre les morts qui aura lieu de bonne heure ”. (Philippiens 3:11, 12.) Voilà pourquoi il écrit : “ Oubliant les choses qui sont derrière et tendu vers celles qui sont devant, je poursuis ma course vers le but pour le prix de l’appel de Dieu, appel vers le haut, par le moyen de Christ Jésus. ” (Philippiens 3:13, 14). Par ‘ oublier les choses qui sont derrière ’, Paul n’entend pas qu’il a de quelque manière effacé ces choses de sa mémoire. L’énumération qu’il vient d’en faire montre à l’évidence qu’il en a toujours le souvenir. Par ailleurs, la forme verbale grecque qu’il utilise ici indique une action en cours, une action qui n’est pas terminée. Il écrit “ oubliant ”, et non “ ayant oublié ”.
Le terme grec traduit par “ oublier ” (épilanthanomaï) revêt plusieurs nuances de sens ; il peut notamment signifier “ ne pas se sentir préoccupé par ” ou “ se désintéresser ”. Selon le Dictionnaire exégétique du Nouveau Testament (all.) de Horst Balz et Gerhard Schneider, c’est ainsi qu’il faut comprendre “ oubliant ” en Philippiens 3:13. Autrement dit, Paul ne pense pas constamment aux choses auxquelles il a renoncé. Il a appris à les considérer comme de peu d’intérêt. En comparaison de l’espérance de vivre au ciel, elles sont comme “ un tas de déchets ”. — Philippiens 3:8.
Quelle application peut-on faire de ces paroles de Paul aujourd’hui ? Il se peut qu’à l’exemple de l’apôtre un chrétien ait consenti à des sacrifices pour servir Dieu. Peut-être a-t-il renoncé à un emploi lucratif pour le ministère à plein temps ou bien appartient-il à une famille aisée qui lui a retiré son soutien matériel parce qu’elle désapprouve la vérité biblique. Pareils sacrifices sont louables, mais il ne faudrait pas s’appesantir dessus. Le chrétien ‘ oublie les choses qui sont derrière ’, cesse d’être préoccupé par elles, concentré qu’il est sur l’avenir glorieux qui l’attend. — Luc 9:62.
Peut-être y a-t-il une autre application à faire du principe qui sous-tend les paroles de Paul. Prenons un chrétien qui se conduisait mal avant d’apprendre à connaître Dieu (Colossiens 3:5-7) ; ou qui, étant devenu chrétien, a commis un péché grave et a été discipliné par la congrégation (2 Corinthiens 7:8-13 ; Jacques 5:15-20). S’il est sincèrement repentant et a changé de conduite, il a été ‘ lavé ’. (1 Corinthiens 6:9-11.) Ses mauvaises actions appartiennent au passé. Sans doute ne les oubliera-t-il jamais littéralement, et, de fait, il serait sage qu’il en retire une leçon afin de ne pas retomber dans son péché, mais il ‘ oublie ’ en ce sens qu’il ne se fait pas constamment des reproches (voir Isaïe 65:17). Ayant été pardonné sur la base du sacrifice de Jésus, il s’efforce de ne pas revenir sur le passé.
En Philippiens 3:13, 14, Paul se compare à un athlète engagé dans une course, “ tendu ” en avant pour atteindre le but. Un coureur regarde devant lui, pas derrière. Pareillement, le chrétien devrait fixer du regard les bénédictions qui l’attendent, non les choses qu’il a laissées derrière lui. Paul ajoute : “ Si vous avez une opinion différente sur un point quelconque, Dieu vous révélera l’attitude dont il vient d’être question. ” (Philippiens 3:15). Prions donc Dieu de nous aider à cultiver cet état d’esprit. Remplissons notre esprit des pensées de Dieu qu’on trouve dans la Bible (Philippiens 4:6-9). Méditons sur l’amour que Jéhovah nous porte et sur les bénédictions que cela nous vaut (1 Jean 4:9, 10, 17-19). Alors, par son esprit saint, Jéhovah nous aidera à ne pas être préoccupés par ce que nous avons laissé derrière nous, mais, à l’exemple de Paul, à porter nos regards sur l’avenir glorieux qui nous attend. — Philippiens 3:17.

________________
(Romains 8:31) Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
gédéon22
gédéon22
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 875
Date d'inscription : 04/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://temoindejehovahmondi.forum-canada.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum