La science et la Bible sont-elles compatibles ?

Aller en bas

La science et la Bible sont-elles compatibles ? Empty La science et la Bible sont-elles compatibles ?

Message  Yasashi le Mer 28 Mai - 6:47

D’après la Bible



La science et la Bible sont-elles compatibles ?



“ Dans la pratique de ma science, les moments heureux et intéressants sont ceux, occasionnels, où je découvre quelque chose et je me dis : ‘ Alors c’est comme ça que Dieu l’a fait ! ’ ” — HENRY SCHAEFER, PROFESSEUR DE CHIMIE.

La science nous aide dans une large mesure à comprendre la nature. Elle révèle un niveau d’ordre, de précision et de complexité qui, aux yeux de beaucoup, laisse entrevoir l’existence d’un Dieu infiniment intelligent et puissant. Selon eux, la science ne dévoile pas seulement des détails sur la nature, mais aussi des facettes de la pensée divine.
La Bible abonde largement dans ce sens. Romains 1:20 déclare : “ Ses qualités invisibles [celles de Dieu] se voient clairement depuis la création du monde, parce qu’elles sont perçues par les choses faites, oui sa puissance éternelle et sa Divinité. ” Nous lisons par ailleurs en Psaume 19:1, 2 : “ Les cieux proclament la gloire de Dieu ; et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. Un jour après un autre jour fait jaillir le langage, et une nuit après une autre nuit révèle la connaissance. ” Malgré toutes les merveilles qu’il recèle, le monde physique ne nous renseigne que sur certains aspects du Créateur.

Les limites de la science

De nombreuses vérités concernant Dieu dépassent le cadre de la science. Illustrons : Un chimiste sera peut-être capable de détailler toutes les molécules présentes dans un gâteau au chocolat, mais son analyse indiquera-t-elle pourquoi, ou pour qui, la pâtisserie a été confectionnée ? Pour obtenir ce genre de réponses, que l’on considérera sans doute comme les plus importantes, il faudra consulter le cuisinier.

De même, la science “ fournit quantité d’informations factuelles, a écrit le physicien et prix Nobel autrichien Erwin Schrödinger. Mais elle est affreusement muette sur tout [...] ce qui nous tient vraiment à cœur, nous importe vraiment ” et notamment, précise-t-il, “ sur Dieu et sur l’éternité ”. Par exemple, seul le Créateur peut répondre aux questions du style : Pourquoi l’univers ? Pourquoi notre planète foisonne-t-elle de vie, y compris de vie intelligente ? Si Dieu est réellement tout-puissant, pourquoi permet-il le mal et la souffrance ? Enfin, y a-t-il un espoir après la mort ?

Dieu a-t-il fourni les réponses ? Oui, dans les pages de la Bible (2 Timothée 3:16). ‘ Mais, direz-vous, comment être certain que ce livre vient de Dieu ? ’ Lorsqu’il aborde des aspects scientifiques du monde qui nous entoure, il devrait être en phase avec les faits scientifiques, car Dieu ne saurait se contredire. Observe-t-on une telle cohérence ? Examinons quelques exemples.

En avance sur son temps

À l’époque de la rédaction des Écritures, beaucoup pensaient que divers dieux habitaient le monde et que ceux-ci, et non des lois naturelles, gouvernaient le soleil, la lune, le climat, la fertilité, etc. Ce n’était toutefois pas ce que croyaient les prophètes hébreux. Bien sûr, ils savaient que leur Dieu, Jéhovah, pouvait agir sur la nature et qu’il l’avait fait en certaines circonstances (Josué 10:12-14 ; 2 Rois 20:9-11). John Lennox, professeur de mathématiques à l’université d’Oxford (Angleterre), signale néanmoins que ces prophètes “ n’ont pas eu à ‘ dédéifier ’ leur univers [le débarrasser de dieux mythiques] [...] pour la simple raison qu’ils n’avaient jamais cru à de tels dieux. C’est leur croyance en un seul vrai Dieu, le Créateur du ciel et de la terre, qui les a préservés de ces superstitions ”.

Mais de quelle façon les a-t-elle protégés de la superstition ? En premier lieu, le vrai Dieu leur avait indiqué qu’il régit l’univers au moyen d’ordonnances, ou lois précises. Il y a plus de 3 500 ans, Jéhovah a demandé à son serviteur Job : “ Es-tu parvenu à connaître les ordonnances des cieux ? ” (Job 38:33). Au VIIe siècle avant notre ère, le prophète Jérémie a lui aussi parlé des “ ordonnances du ciel et de la terre ”. — Jérémie 33:25.

Ainsi, tous ceux qui vivaient dans les temps anciens et avaient foi dans les écrits des prophètes bibliques savaient que l’univers n’était pas gouverné par des divinités mythiques capricieuses, mais par des lois rationnelles. C’est pourquoi des entités créées, comme le soleil, la lune ou les étoiles, n’étaient pas pour eux des objets de culte ou de superstitions (Deutéronome 4:15-19). Elles étaient plutôt des sujets d’étude révélant des qualités divines, comme la sagesse et la puissance. — Psaume 8:3-9 ; Proverbes 3:19, 20.

De plus, en accord avec de nombreux scientifiques aujourd’hui, les Hébreux croyaient que l’univers a eu un commencement. “ Au commencement Dieu créa les cieux et la terre ”, enseigne Genèse 1:1. Dieu a également fait savoir à Job que la terre est ‘ suspendue sur rien ’, ou dans l’espace (Job 26:7). Et il y a plus de 2 500 ans, le prophète Isaïe a écrit que la terre est un cercle, ou une sphère*. — Isaïe 40:22.
Sans conteste, la Bible s’accorde avec les vérités scientifiques concernant le monde physique. En fait, ces deux domaines d’étude sont plus que compatibles, ils se complètent à merveille. Exclure l’un ou l’autre, c’est se priver d’un accès à la connaissance de Dieu. — Psaume 119:105 ; Isaïe 40:26.

[Note]
Vous trouverez davantage d’arguments en faveur de l’existence de Dieu et de l’exactitude de la Bible dans la brochure La vie a-t-elle été créée ? et le livre Y a-t-il un Créateur qui se soucie de vous ? publiés par les Témoins de Jéhovah (Cliquez içi !
Yasashi
Yasashi
Proclamateur/rice non baptisé

Messages : 451
Date d'inscription : 31/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La science et la Bible sont-elles compatibles ? Empty Re: La science et la Bible sont-elles compatibles ?

Message  Dov le Mar 17 Juin - 7:59

La science véritable s’accorde avec la Bible

Ce qui précède ne devrait nullement nous décourager de nous intéresser à la science. D’ailleurs, la Bible elle-même nous invite à découvrir l’œuvre de Dieu et à discerner ses qualités extraordinaires dans ce que nous observons (Isaïe 40:26 ; Romains 1:20). Bien sûr, la Bible ne prétend pas enseigner les sciences. Elle révèle plutôt les normes de Dieu, des aspects de sa personnalité que la création seule ne peut enseigner, ainsi que son dessein à l’égard des humains (Psaume 19:7-11 ; 2 Timothée 3:16). Cependant, lorsqu’elle mentionne des phénomènes naturels, elle est toujours exacte. Galilée lui-même a dit : “ Aussi bien l’Écriture sainte que la nature procèdent de la Parole divine [...]. Deux vérités ne sauraient en aucun cas se contredire*. ” Témoin les exemples suivants.
Un principe encore plus fondamental que celui du mouvement des étoiles et des planètes est celui qui veut que toute matière dans l’univers obéisse à des lois, comme la loi de la pesanteur. La plus ancienne allusion connue, et non biblique, à des lois physiques remonte à Pythagore, qui croyait que l’on pouvait expliquer l’univers par les nombres. Deux mille ans plus tard, Galilée, Kepler et Newton ont fini par prouver que la matière obéissait à des lois rationnelles.
La plus ancienne mention biblique d’une loi naturelle est contenue dans le livre de Job. Vers 1600 avant notre ère, Dieu a demandé à Job : “ Es-tu parvenu à connaître les ordonnances [ou : lois] des cieux ? ” (Job 38:33). Écrit au VIIe siècle avant notre ère, le livre de Jérémie parle de Jéhovah comme du Créateur des “ ordonnances de la lune et des étoiles ” et des “ ordonnances du ciel et de la terre ”. (Jérémie 31:35 ; 33:25.) Compte tenu de ces déclarations, le commentateur biblique George Rawlinson a fait remarquer : “ La prédominance de la loi dans le monde matériel est certifiée tant par les auteurs sacrés que par la science moderne. ”
En prenant Pythagore comme point de repère, l’expression contenue en Job avait mille ans d’avance. Gardons présent à l’esprit que l’objectif de la Bible n’est pas simplement de nous révéler des phénomènes physiques, mais avant tout de nous faire comprendre que Jéhovah est le Créateur de toutes choses, Celui qui est en mesure de créer les lois physiques. — Job 38:4, 12 ; 42:1, 2.
Autre exemple : les eaux terrestres suivent un mouvement cyclique appelé cycle de l’eau, ou cycle hydrologique. En termes simples, l’eau s’évapore de la mer, se condense en nuages, tombe sous forme de précipitations sur le sol, et finit par retourner à la mer. Le plus vieux document non biblique existant qui mentionne ce cycle date du IVe siècle avant notre ère. Or, les déclarations bibliques le précèdent de plusieurs siècles. Par exemple, au XIe siècle avant notre ère, Salomon, roi d’Israël, avait écrit : “ Tous les fleuves vont se jeter dans la mer, mais la mer n’est pas remplie. Les fleuves ne cessent de couler toujours vers le même endroit en suivant leur cours. ” — Ecclésiaste 1:7, Bible du Semeur.
Pareillement, vers 800 avant notre ère, le prophète Amos, humble berger et ouvrier agricole, a écrit que Jéhovah est “ Celui qui appelle les eaux de la mer pour les déverser sur la surface de la terre ”. (Amos 5:8.) Sans utiliser un vocabulaire complexe et technique, Salomon et Amos ont tous deux décrit le cycle de l’eau avec exactitude, chacun sous un angle légèrement différent.
La Bible dit aussi que Dieu “ suspend la terre sur rien ”, ou qu’il “ suspend la terre au-dessus du néant ”, selon la Bible en français courant (Job 26:7). Compte tenu de l’état des connaissances en 1600 avant notre ère, grosso modo à l’époque où ces paroles ont été prononcées, il fallait être un homme exceptionnel pour affirmer qu’un corps solide pouvait rester suspendu dans l’espace sans aucun support physique. Comme nous l’avons dit, Aristote lui-même rejetait le concept du vide ; or il a vécu plus de 1 200 ans après cette affirmation !
Ne trouvez-vous pas extraordinaire que la Bible renferme des déclarations aussi exactes, malgré les conceptions erronées de son temps qui semblaient pourtant être de bon sens ? Les personnes qui réfléchissent y verront une preuve supplémentaire de l’inspiration divine de ce livre. Par conséquent, il est sage de ne pas se laisser facilement influencer par les enseignements ou les théories en contradiction avec la Parole de Dieu. Comme l’Histoire l’a montré à maintes reprises, les philosophies humaines passent, même celles des grands intellectuels, tandis que “ la parole de Jéhovah subsiste pour toujours ”. — 1 Pierre 1:25.
Dov
Dov
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 289
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum