Lundi 23 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lundi 23 mars

Message  Dov le Sam 21 Mar - 22:12


Lundi 23 mars 2015


Ne [...] vous laisse[z] [pas] rapidement ébranler dans votre bon sens (2 Thess. 2:2).



Des frères de la congrégation de Thessalonique s’étaient laissé « émouvoir » par l’annonce du jour de Jéhovah au point de croire qu’il était imminent. Ces chrétiens de la première heure n’avaient qu’une compréhension limitée de l’accomplissement du dessein de Jéhovah. Afin de rectifier leur point de vue, Paul a expliqué sous inspiration qu’avant le jour de Jéhovah, devaient apparaître une grande apostasie et « l’homme d’illégalité ». Puis, au moment voulu, le Seigneur Jésus « réduir[ait] à rien » tous ceux qui auraient été trompés. Pourquoi un tel châtiment ? L’apôtre répond : « Parce qu’ils n’ont pas accepté l’amour de la vérité » (2 Thess. 2:3, 8-10). Demandons-nous donc : « À quel point est-ce que j’aime la vérité ? Suis-je bien au courant des dernières explications qui paraissent dans les publications destinées à la congrégation mondiale des adorateurs de Dieu ? » w13 15/12 1:5, 6.


“ Les paroles inspirées ” — vraies et fausses. Le terme grec pneuma (“ esprit ”) revêt un sens particulier dans certains écrits apostoliques. En 2 Thessaloniciens 2:2, par exemple, l’apôtre Paul exhorte ses frères de Thessalonique à ne pas se laisser émouvoir ni ébranler dans leur bon sens “ soit par une parole inspirée [littéralement : “ un esprit ”], soit par un message verbal, soit par une lettre comme venant de nous, comme quoi le jour de Jéhovah est là ”. Il est clair qu’ici Paul employa le terme pneuma (esprit) en rapport avec un moyen de communication, comme un “ message verbal ” ou une “ lettre ”. C’est pourquoi dans un commentaire de la Bible (Theologisch-homiletisches Bibelwerk, Die beiden Briefe Pauli an die Thessalonicher, par J. P. Lange, 1864, p. 110) on lit au sujet de ce texte : “ L’apôtre entend par là une idée imposée à l’esprit, une prétendue prédiction ou déclaration d’un prophète. ” Dans Les deux épîtres de saint Paul aux Thessaloniciens, par C. Masson, (Neuchâtel, 1957, p. 93, 94), on lit : “ Par un esprit, semble désigner une parole inspirée, une révélation [...], comme en pouvaient proférer des prophètes dans les assemblées de l’Église primitive. ” Dès lors, bien que certaines traductions se bornent à rendre pneuma par “ esprit ” dans ce texte et dans des passages analogues, on trouve dans d’autres versions des formules comme “ prétendues révélations de l’Esprit ” (PV), “ révélation prophétique ” (TOB), “ inspiration ” (Od ; Sg) ou “ parole inspirée ”. — MN.

________________
avatar
Dov
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 289
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum