Nous sommes détenteurs d’un trésor

Aller en bas

Nous sommes détenteurs d’un trésor Empty Nous sommes détenteurs d’un trésor

Message  Invité le Sam 4 Sep - 11:02

texte du jour du samedi 4 septembre 2010


Nous avons ce trésor dans des vases de terre, pour que cette puissance qui passe la normale soit celle de Dieu et non pas celle qui vient de nous. — 2 Cor. 4:7.

Vous reconnaissez sûrement que, sur le plan mondial, l’œuvre de prédication s’accomplit, non par la sagesse ou par la puissance des hommes, mais par l’esprit de Dieu (Zek. 4:6). C’est également vrai du ministère de chaque chrétien en particulier. Prenez le cas de l’apôtre Paul. Évoquant les mauvais traitements que son compagnon missionnaire et lui-même avaient subis à Philippes, il a écrit : “ Après avoir d’abord souffert et avoir été traités avec insolence [...], nous avons pris de la hardiesse par le moyen de notre Dieu pour vous dire la bonne nouvelle de Dieu au milieu de bien des combats. ” (1 Thess. 2:2 ; Actes 16:22-24). On peut avoir du mal à imaginer qu’un prédicateur zélé tel que Paul ait pu connaître des moments où il lui a été difficile de prêcher. Pourtant, comme chacun de nous, il a dû s’appuyer sur Jéhovah pour annoncer la bonne nouvelle avec hardiesse (Éph. 6:18-20). Suivons-nous son exemple ? w08 15/7 2:4.


L’apôtre Paul a parlé d’un “ trésor dans des vases de terre ”. Ce trésor est la mission que Dieu donne de prêcher, et les vases de terre sont les humains à qui Jéhovah a confié ce trésor. Ces humains n’en demeurent pas moins imparfaits et limités ; c’est pourquoi Paul poursuit en expliquant que, puisque cette mission leur est confiée, il faut que “ cette puissance qui passe la normale soit celle de Dieu et non pas celle qui vient de nous ”. (2 Corinthiens 4:7.) Nous sommes en effet assurés que Jéhovah nous accordera la puissance nécessaire pour accomplir le travail qui nous attend.
17 Il nous faut souvent consentir des sacrifices. Ce n’est pas toujours facile ou pratique de prêcher dans certains territoires. Il est des endroits où la plupart des gens sont extrêmement indifférents, voire hostiles. Dans de telles localités, des efforts soutenus ne débouchent parfois sur aucun résultat concret. Mais aucun effort n’est superflu quand il concerne un tel enjeu. Souvenons-nous que les graines que nous semons peuvent signifier pour nos auditeurs le bonheur dès à présent, mais aussi un avenir éternel. Les paroles de Psaume 126:6 se sont réalisées bien des fois : “ Celui qui ne manque pas de sortir, même en pleurant, portant un plein sac de semence, ne manquera pas de rentrer avec un cri de joie, portant ses gerbes. ”
18 Saisissons toute occasion qui se présente de semer généreusement la vérité du Royaume. N’oublions jamais que si c’est nous qui plantons et qui arrosons les graines, c’est Jéhovah qui les fait croître (1 Corinthiens 3:6, 7). Tout comme Jésus et les anges font leur part dans cette activité, Jéhovah nous demande d’accomplir notre ministère pleinement (2 Timothée 4:5). Faisons constamment attention à notre enseignement, à notre état d’esprit, et préservons notre ardeur dans le ministère. Pourquoi ? Paul répond : “ En faisant cela tu sauveras et toi-même et ceux qui t’écoutent. ” — 1 Timothée 4:16.
wf 2000 01/07/p.18

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum