La santé : une préoccupation normale

Aller en bas

La santé : une préoccupation normale Empty La santé : une préoccupation normale

Message  jeremie le Jeu 30 Sep - 23:33

Texte pour le vendredi 1 octobre 2010

Il ne devra pas accroître pour lui le nombre des chevaux [...]. Il ne devra pas non plus multiplier pour lui les épouses. — Deut. 17:16, 17.

En accroissant le nombre de ses chevaux, un roi montrerait qu’il se fiait à la puissance militaire pour défendre la nation, au lieu de compter sur Jéhovah, le Dieu protecteur. Quant à la multiplication des épouses, elle serait dangereuse, car certaines d’entre elles pourraient venir des nations païennes d’alentour, qui se livraient au faux culte, et ces femmes risqueraient de détourner le roi du vrai culte de Jéhovah. Salomon n’a pas tenu compte de ces avertissements de Jéhovah. À vrai dire, il a fait tout le contraire : il a accumulé chevaux et cavaliers par milliers (1 Rois 4:26). Il a aussi fini par avoir 700 femmes et 300 concubines, dont beaucoup venaient des nations païennes voisines. Ces femmes “ [ont] incliné son cœur à la suite d’autres dieux ; et son cœur ne fut pas complet à l’égard de Jéhovah ”. C’est pourquoi Jéhovah a déclaré qu’il ‘ n’allait pas manquer d’arracher le royaume ’ à Salomon. — 1 Rois 11:1-6, 11. w09 15/3 1:12, 13.
jeremie
jeremie
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 1431
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La santé : une préoccupation normale Empty Re: La santé : une préoccupation normale

Message  Invité le Ven 1 Oct - 9:00

En Israël, ce n’est pas avant l’époque de Salomon que fut constituée une armée de chars importante, dans une large mesure en raison de l’avertissement divin selon lequel le roi ne devait pas multiplier le nombre des chevaux, comme si la sécurité de la nation dépendait d’eux. Cette interdiction limitait donc l’emploi des chars, puisqu’ils étaient tirés par des chevaux (Dt 17:16). Quand Samuel annonça le fardeau que les rois humains imposeraient aux gens du peuple, il leur dit : “ Vos fils, il les prendra et les mettra, étant sa propriété, sur ses chars. ” (1S 8:11). Quand Absalom et Adoniya tentèrent d’usurper la royauté, chacun d’eux se fit faire un char, devant lequel couraient 50 hommes (2S 15:1 ; 1R 1:5). Lorsque David vainquit le roi de Tsoba, il épargna 100 chevaux de char. — 2S 8:3, 4 ; 10:18.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum