Si [...] tu apportes ton présent à l’autel

Aller en bas

Si [...] tu apportes ton présent à l’autel  Empty Si [...] tu apportes ton présent à l’autel

Message  Invité le Mer 6 Oct - 8:34

*** Texte pour le mercredi 6 octobre 2010 ***
Si [...] tu apportes ton présent à l’autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton présent là, devant l’autel, et va-t’en ; d’abord, fais la paix avec ton frère, et puis, quand tu seras revenu, offre ton présent. — Mat. 5:23, 24.
Le “ présent ” auquel Jésus faisait allusion peut désigner toute offrande apportée au temple, à Jérusalem. Les sacrifices d’animaux, par exemple, étaient importants, car ils faisaient partie à l’époque du culte que les Israélites rendaient à Jéhovah. Pourtant, Jésus a souligné que quelque chose était plus important encore : il fallait faire la paix avec un frère offensé avant d’offrir un présent à Dieu. Jésus nous exhorte à “ fai[re] la paix ”, autrement dit à œuvrer à la réconciliation. De toute évidence, notre comportement envers autrui a une incidence directe sur nos relations avec Jéhovah (1 Jean 4:20). En effet, les sacrifices faits à Dieu dans le passé étaient sans valeur si celui qui les apportait n’agissait pas convenablement envers ses semblables. — Mika 6:6-8. w09 15/2 2:3-5.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Si [...] tu apportes ton présent à l’autel  Empty Re: Si [...] tu apportes ton présent à l’autel

Message  Invité le Mer 6 Oct - 11:29

Caleb a écrit:
Dans le Sermon sur la montagne, Jésus a rappelé ces priorités et a montré à ses disciples qu’ils devaient régler leurs différends avant de présenter leurs offrandes. Aujourd’hui, les offrandes exigées des chrétiens sont de nature spirituelle: “un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui font la déclaration publique pour son nom.” (Hébreux 13:15). Il n’empêche que le principe conserve toute sa valeur. L’apôtre Jean a également montré qu’il est vain de prétendre aimer Dieu si l’on hait son frère. — 1 Jean 4:20, 21.
On remarquera ce point: c’est la personne qui se souvient que son frère a quelque chose contre elle qui doit faire le premier pas. L’humilité qu’elle manifeste en la circonstance donnera sans doute de bons résultats. L’offensé se montrera probablement conciliant envers celui qui vient vers lui en reconnaissant ses propres erreurs. Selon la Loi mosaïque, toute chose prise par fraude devait être restituée intégralement, et un cinquième devait être ajouté (Lévitique 6:5). De même, il sera plus facile de restaurer des relations paisibles et harmonieuses si l’offenseur se montre disposé à faire plus que ce qui est requis, au sens strict du terme, pour réparer ses torts.
Toutefois, les tentatives faites pour rétablir de bonnes relations ne sont pas toujours couronnées de succès. Le livre des Proverbes nous rappelle combien il est difficile de régler un différend avec une personne qui se montre peu conciliante. De fait, Proverbes 18:19 déclare: “Un frère contre qui l’on a transgressé est plus qu’une ville forte; et il y a des disputes qui sont comme la barre d’une tour d’habitation.” Une autre traduction déclare: “Un frère offensé est plus difficile à aborder qu’une forteresse. Les disputes sont aussi tenaces que les verrous d’un château.” (Français courant). Il n’empêche qu’avec le temps, des efforts sincères et humbles s’avéreront probablement efficaces si l’on a affaire à des chrétiens qui désirent plaire à Dieu. Cependant, s’il s’agit d’un péché grave, il faudra appliquer le principe énoncé par Jésus en Matthieu chapitre 18.


J'aimerais vous faire part de cette belle histoire


Une chose que l’on ne peut pas acheter LE PARDON

Un chrétien vint à savoir qu’un membre de sa Congrégation avait colporté des calomnies à son sujet.
Convoqué à une entrevue, ce dernier ne nia pas le fait et se déclara disposé de tout faire pour réparer « les propos malveillants » et démontrer ainsi son repentir sincère.
Le frère victime de ces propos malveillants, l’invita dans sa ferme et ici lui aurait dit ce qu’il devait faire pour se faire pardonner. Ponctuel, l’ex offenseur se présenta au rendez-vous.
Trouva le frère qui l’attendait avec une pole morte dans la main. Lui la donna disant :
¬¬¬¬¬- « Si vraiment tu veux que je te pardonne, grimpe la haut sur le sommet de la colline et plume cet animal »
A l’autre frère semblait excellente cette épreuve et il était content de s’en sortir a si bon compte. Grimpa sur la colline, enleva une a une les plumes de la poule et laissa le vent les faire envoler loin, loin. Avec un air triomphant, redescendit à la ferme disant à l’offensé :
-« J’ai fait ce que tu m’as dit. Maintenant tu me pardonne ? »
Le frère offensé lui rétorqua :
-« Si tu veux être pardonné, reviens demain matin et je te dirais ce que tu peux faire d’autre »
-« Tout ce que tu voudras. Je mériterais ton pardon tu verras. »
Le lendemain, anxieux de faire son possible pour réparer le mal fait, l’ex offenseur était là depuis l’aube. Le frère l’attendait et tenait à nouveau dans ses main la poule qu’il avait plumé la veille.
Déconcerté l’offenseur exclama :
-“Mais c’est la poule que j’ai plumé hier! Que dois-je faire aujourd’hui ? »
Sans donner signe d’un moindre trouble l’offensé répondit :
-« Aujourd’hui, mon cher frère, je désire que tu récupères toutes les plumes que tu as enlevé hier, et que tu les remettes là où elles étaient, une à une. »
-« Mais est impossible ! Le vent les à emporté toutes qui sait où ! Comment puis-je y réussir ? »
-« Alors, comme pense tu de réussir à réparer ce que tu m’as fait et mériter mon pardon ? Tu ne peux pas reprendre toutes les paroles que tu as dites, tu ne sais même pas où sont peut-être allait finir et avec elles mon bon nom. Comment peux-tu me le rendre ? Si je te pardonne ce n’est pas pour ce que tu peux faire. »
L’offenseur appris une belle leçon importante. On ne peut pas toujours réparer le mal fait, c’est pourquoi il est toujours bien de s’arrêter pour réfléchir aux conséquences de chaque geste, action ou parole, avant d’effectuer quelque chose, même si elle n’est pas faite avec des mauvaises intentions.
En plus, que le pardon ne le reçoit pas pour motifs personnels, on ne peut pas l’acheter mais il est une chose que l’on reçoit parce que l’autre personne veut agir avec amour envers nous, comme Jéhovah agit avec une bonté imméritée envers chacun de nous.

Si [...] tu apportes ton présent à l’autel  Le_par11

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Si [...] tu apportes ton présent à l’autel  Empty Re: Si [...] tu apportes ton présent à l’autel

Message  jordan le Mer 6 Oct - 12:28

Pourtant, Jésus a souligné que quelque chose était plus important encore : il fallait faire la paix avec un frère offensé avant d’offrir un présent à Dieu. Jésus nous exhorte à “ fai[re] la paix ”, autrement dit à œuvrer à la réconciliation.
Oui la paix et l'amour c'est ce qu'il y a de plus beau.
Quoi qu'il en soit dans le raisonnement, il s'agit de nos fréres et il vaut mieux se laisser faire du tort et avoir la paix de l'esprit.
C'est le plus fort spirituellement qui va trouver son frére (et que là tu te souviennes) que ton frére a quelque chose contre toi.
Ensuite ce texte montre bien qu'il est impératif pour plaire à Jéhovah, qu'il faut être en paix avec tous nos fréres et soeurs pour être approuvé et offrir des louanges à Jéhovah.

________________
https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/ cheers

Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera.

http://www.watchtower.org/f/bh/article_00.htm

Si [...] tu apportes ton présent à l’autel  Nouvel11
jordan
jordan
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 2001
Date d'inscription : 22/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://arabochretiens.forum-actif.net/forum

Revenir en haut Aller en bas

Si [...] tu apportes ton présent à l’autel  Empty Re: Si [...] tu apportes ton présent à l’autel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum